Mayotte France Matin : Abdoulatifou Aly emprisonné et déchu de ses fonctions :

Un ex-député et avocat condamné pour ne pas avoir payé ses clients


Publié / Actualisé
Ce mercredi 1er juillet 2014, la justice mis fin aux négociations avec l'ex député et avocat Abdoulatifou Aly. Ce-dernier va purger sa peine de 6 mois minimum dans la prison de Majicavo et est interdit d'exercer ses fonctions d'avocat. Depuis 2006, il encaissait les honoraires de ses clients sans même suivre leurs dossiers. "Lorsque la justice s'est saisie de l'affaire, il a essayé pendant six ans de gagner du temps en faisant appel des décisions sans jamais fournir de preuves du remboursement" explique en substance le journal Mayotte France Matin.
Ce mercredi 1er juillet 2014, la justice mis fin aux négociations avec l'ex député et avocat Abdoulatifou Aly. Ce-dernier va purger sa peine de 6 mois minimum dans la prison de Majicavo et est interdit d'exercer ses fonctions d'avocat. Depuis 2006, il encaissait les honoraires de ses clients sans même suivre leurs dossiers. "Lorsque la justice s'est saisie de l'affaire, il a essayé pendant six ans de gagner du temps en faisant appel des décisions sans jamais fournir de preuves du remboursement" explique en substance le journal Mayotte France Matin.

Le 19 septembre 2011, l'ex-député avait été condamné par la cour d'appel. Il était poursuivi pour avoir escroqué ses clients en encaissant les frais d’honoraires sans prendre la peine de suivre leur dossier et sans les rembourser. Abdoulatif Aly est alors interdit d’exercer sa profession d’avocat pendant 30 mois avec 6 mois de sursis, ainsi que sa fonction de bâtonnier pendant 5 ans. D’après France Mayotte Matin, la justice s’est également saisie d’un autre dossier lorsque l’avocat s’était " abstenu de toute diligence " face à une affaire de viol selon le tribunal. Alors mandaté par la direction de l'action sociale puis l’Aide Sociale, il a fait perdre à deux jeunes victimes l’opportunité de percevoir des indemnités. En 2006 se déroule une même affaire mais avec une ruse différente quand Abdoulatifou Aly encaisse et ne rembourse pas la somme du préjudice d’un montant de 20 000 euros accordé à un autre mineur victime de viol deux ans plus tôt.

D’après le journal mahorais " la descente aux enfer ne s’est pas arrêtée là ". En 2012 l’homme perd son mandat à l’assemblée nationale en ne dépassant pas 1% de voix. En août 2012, il est condamné à 18 mois de prison pour ne pas avoir reversé les dommages et intérêts allouées aux victimes et qu’il avait encaissés sur son propre compte. En appel, la condamnation est pllus lourde. L'homme écope de 2 ans de prison avec sursis, 15000 euros d’amende, d'une interdiction à vie d'exercer le métier d'avocat et à lobligation d’indemniser ces victimes.

Constatant l’absence de remboursement, le juge d’application des peines " relance la machine judiciaire " et lui laisse quatre mois en novembre 2013 pour fournir les preuves qu’il respecte ses obligations, explique Mayotte France Matin . Ce mardi 1er juillet 2014, "la justice ne laisse plus aucun échappatoire à l’ex-député et l’envoie derrière les barreaux de la maison d’arrêt de majicavo pour une durée de 6 mois minimum. En prison, Abdoulatifou Aly perd progressivement son revenu de transition mais n’est pas totalement démuni car il est assuré de gagner plus de 1000 euros par moi jusqu’en 2017" écrit Mayotte France Matin.

   

3 Commentaire(s)

2gMartinique, Posté
Strasbourg, c’est vraiment très, très loin.
2gmartinique, Posté
Latuf !
BIEBER, Posté
Nous profitons de cet article, pour vous dire qu ici, certains Avocats font la même chose, ils encaissent
sans s' occuper des dossiers, trop facile, c'est comme certains constructeurs de maisons individuelles, qui encaissent des acomptes, alors qu 'ils savent pertinemment qu 'ils ne finiront pas le boulot, il faut condamner de tels agissements.
Mrs les Avocats ne prenez pas autant de dossiers......................sachez dire non ................

Le Président de l 'Association STOP INJUSTICE
Pascal BIEBER