Iles Éparses :

Pêche non autorisée : le Floréal intercepte un bateau au large de Bassas da India


Publié / Actualisé
En mission de surveillance maritime dans le canal du Mozambique, la frégate Floréal a intercepté, ce mardi 6 octobre 2014, dans les eaux territoriales de Bassas da India, le catamaran "Cassinga" rattaché au port d'Inhambani au Mozambique, et mis en oeuvre par des ressortissants sud-africains à des fins commerciales touristiques, indique la préfecture. Plusieurs infractions ont été relevées, dont celle de pêche non autorisée.
En mission de surveillance maritime dans le canal du Mozambique, la frégate Floréal a intercepté, ce mardi 6 octobre 2014, dans les eaux territoriales de Bassas da India, le catamaran "Cassinga" rattaché au port d'Inhambani au Mozambique, et mis en oeuvre par des ressortissants sud-africains à des fins commerciales touristiques, indique la préfecture. Plusieurs infractions ont été relevées, dont celle de pêche non autorisée.

"Toute activité dans les Eparses étant soumise à autorisation délivrée uniquement sous certaines conditions par le préfet des TAAF (Terres australes et antarctiques françaises), le navire était fortement susceptible d’être en infraction", souligne la préfecture. "Le Floréal a donc envoyé son équipe de visite afin de réaliser une opération de contrôle. La visite s’est déroulée nominalement et a révélé plusieurs infractions dont celle de pêche non autorisée", ajoute-t-elle, indiquant que "les éléments recueillis ont conduit à l’appréhension de matériels de pêche et à la destruction des poissons capturés".

"Cette opération coordonnée par le commandant de zone maritime pour le compte du préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, confirme l’importance de la présence des bâtiments de la marine pour assurer la souveraineté française sur les îles du canal convoitées et protéger ce patrimoine naturel. Elle a donné lieu à interactions entre les services concernés : TAAF, direction de la mer sud océan Indien, CROSS Réunion et le parquet de Saint-Denis", précise la préfecture.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !