Visite de la garde des Sceaux à La Réunion :

Christiane Taubira : "Je veux rétablir de la proximité"


Publié / Actualisé
En visite à La Réunion ce mercredi 15 octobre 2014, Christiane Taubira est venue au tribunal de grande instance de Saint-Denis présenter sa vision de la "justice du XXIème siècle." Un projet qui concerne directement La Réunion puisque le chef-lieu a été choisi pour l'expérimentation de l'accueil unique des justiciables dans le cadre de la réforme de la justice. "Le service d'accueil unique de la justice est un des fleurons de cette réforme que je veux au service des citoyens. Je veux rétablir de la proximité. C'est ce que je fais", a déclaré la garde des Sceaux.
En visite à La Réunion ce mercredi 15 octobre 2014, Christiane Taubira est venue au tribunal de grande instance de Saint-Denis présenter sa vision de la "justice du XXIème siècle." Un projet qui concerne directement La Réunion puisque le chef-lieu a été choisi pour l'expérimentation de l'accueil unique des justiciables dans le cadre de la réforme de la justice. "Le service d'accueil unique de la justice est un des fleurons de cette réforme que je veux au service des citoyens. Je veux rétablir de la proximité. C'est ce que je fais", a déclaré la garde des Sceaux.

Christiane Taubira l'avait déjà annoncé au début du mois de septembre 2014 : la ville de Saint-Denis a été choisie comme pilote pour essayer le guichet unique. Il permettra au justiciable de ne plus avoir à choisir entre les différentes juridictions pour porter une affaire en justice. "Il est important d'assurer la proximité physiquement. Le justiciable ne doit pas aller trop loin quelle que soit sa démarche en matière judiciaire. Si un tribunal d'instance est près de chez lui, il doit pouvoir s'y rendre même si le contentieux concerne le tribunal de grande instance", a décrit la ministre de la justice.

Cette réforme prévoit à terme d'établir une justice connectée, avec la possibilité d'effectuer certaines démarches sur internet. "Il sera possible très prochainement d'avoir des informations et d'être convoqué par voie électronique, tout en veillant à la sécurité des procédures. Cette proximité est un plus par rapport à ce que nous avons déjà fait. Il faut faire de la proximité là où nous sommes loin en particulier, et il est important pour moi de ne pas oublier les outre-mer dans cette expérimentation", a déclaré Christiane Taubira.

Des moyens ont été demandés par les syndicats des professionnels de justice. La Réunion compte sept juges pour 100 000 habitants à La Réunion, contre 10 en France et 21 en Europe. "Nous sollicitons des moyens humains. A Saint-Denis, il y a normalement quatre postes de juge d'application des peines, or nous n'avons que trois de pourvus", précise Elise Malland, secrétaire régionale du Syndicat de la magistrature au micro de RTL Réunion. "Nous voulons montrer à madame la ministre qu'il y a un manque flagrant de magistrats à La Réunion et également de personnel de greffe et de fonctionnaires pour suivre tous ces dossiers", précise-t-elle. "Je veille à mettre les moyens : effectif, formation, accompagnement", a souligné la garde des sceaux.

Cette visite du tribunal de grande instance de Saint-Denis a également été l'occasion de revenir sur la mutation de Philippe Muller. Un départ du magistrat qui a un peu traîné en longueur pour certains. "Il a fallu le temps nécessaire. Les magistrats ont un statut avec un certain nombre de règles. Il y a une procédure particulière pour les affectations de magistrats, cela demande des mois normalement", a répondu Christiane Taubira.

Comme l'a fait son directeur de services judiciaires, la garde des Sceaux a tenu à féliciter le bon fonctionnement de la justice réunionnaise. "Ce qui est important, c'est que les magistrats, les greffiers, les fonctionnaires et les auxiliaires de justice ont fait fonctionner la justice. C'est ce qui est important. Aujourd'hui, vous avez un procureur dont vous devez être contents", a commenté la ministre de la Justice, en parlant d'Eric Tuffery, installé depuis le 8 septembre 2014.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gaspillage à outrance, Posté
Nous voulons des magistrats intègres.
Qui fassent ce pourquoi ils sont à leur poste. Rendre justice.

- Assez donner la bénédiction aux chauffards alcoolisé(es) qui tuent enfants, père ou mère sur nos routes.

- Assez donner la bénédiction à nos élus délinquants. Certains maires condamnés ne devraient plus pouvoir être réélus ou postés dans des assos bidons et rémunérés à + de 5000 euros.

- Assez fermer les yeux sur les cocaïnomanes sous prétexte qu'ils sont fille ou fils de...
ASSEZ ASSEZ ASSEZ D'INJUSTICES DANS CETTE ILE CORROMPUE !