Célébration de la Toussaint :

En hommage aux êtres disparus


Publié / Actualisé
Paniers et bouquets de fleurs sont de rigueur ce dimanche 1er novembre 2015, jour de la Toussaint, dans les cimetières. Tout au long de la journée, ces derniers connaîtront une affluence particulière. Comme chaque année, les Réunionnais viendront nombreux et en famille saluer la mémoire de leurs proches disparus en fleurissant et en entretenant les tombes (Photo d'archives).
Paniers et bouquets de fleurs sont de rigueur ce dimanche 1er novembre 2015, jour de la Toussaint, dans les cimetières. Tout au long de la journée, ces derniers connaîtront une affluence particulière. Comme chaque année, les Réunionnais viendront nombreux et en famille saluer la mémoire de leurs proches disparus en fleurissant et en entretenant les tombes (Photo d'archives).

Historiquement, la Toussaint trouve ses origines dans la célébration celtique de la fête de Samain. Les Celtes fêtaient en ce jour à la fois le début de l'année, mais aussi les défunts, et plus particulièrement la communication entre les vivants et les morts.

La fête de la Toussaint fut instituée en France et en Allemagne sur ordre de l'empereur Louis le Pieux en 835. La reconnaissance par les autorités ecclésiastiques de cette fête des morts a eu lieu à la fin du 10e siècle en France. C'est Odilon, abbé du grand monastère bénédictin de Cluny, qui commença le changement en ordonnant que, dans tous les monastères qu'il dirigeait, une messe solennelle soit célébrée le 2 novembre pour "tous les morts qui dorment en Christ".

Pour l'Eglise catholique, la Toussaint représente la fête de tous les saints, c'est-à-dire de la communauté des vivants et des morts.

Traditionnellement, en ce jour, chaque année, les fervents se rendent dans les cimetières pour commémorer le souvenir de leurs proches décédés. Dans les allées, des bouquets de fleurs, de chrysanthèmes notamment, parent les sépultures en grande quantité.

À l'extérieur, les marchands de fleurs ne manqueront pas également devant l'entrée des cimetières de l'île.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

, Posté
les aimants s'attirent et se repoussent et on ne voit pas la force magnétique à l'oeil nu , car invisible , comme la gravité etc...
les forces obscurs , genre démons et mauvaise ames (avec l'aide de leurs maudits alliés sur terre ) et qui sont damnés, ont besoin d'énergie négatifs pour survivre et ou vont'ils le trouver ?.
la ou il y a de l'énergie négatifs qui leurs convient .
heureusement qu'il y a aussi les forces positifs qui contre balance tout cela .
, Posté
j'ai rien contre la toussaint , bonne fète , mais il y a des questions qui se pose :
en laissant de coté ce qui se passe dans le reste monde et la zone océan indien et en parlant de la réunion :
tout les crimes , viols , enfants maltraités , vol , drogués , trafic , magouille , pédophilie , et autre chose d'immonde et nauséabond , et quand les auteurs de ces crimes sont mort , alors ou sont'ils : dans l'enfer qu'ils , elles , ont eux meme
crée ou fait , pour que leurs vie dans l'au-dela soit ainsi , alors peut 'on célébrer la toussaint pour ces criminels en tous genres.
et en bref croyez le ou non , tous les ames damnés et maudits de ces criminels rode dans le bas astral ou bas monde à la
recherche de proie qui ont les meme affinités qu'eux , quand ils , elles , étaient vivants sur la terre , d'ou une protection nécessaire pour les vivants que nous sommes tous et la plupart ignorants de ces danger et éviter les endroits malsain ,pour les enfants surtout et personne sensible etc...
pourquoi dire cela : c'est clair que la criminalité en tous genre explose sur l'ile et va que s'empirer dans l'avenir .
voir les archives des médias , sur les faits-divers sur 1 an et 20 ans !.
les psychologues , psychiatres et forces de l'ordre sont dépassé par ces évènement , car c'est des scientifiques et cartésien
comme nous tous d'ailleurs , mais il ne faut pas négliger le spirituel positif et négatif , en laissons de coté les charlatans et sectes en tout genre .

Piff50, Posté
Vous mélangez tout comme un z'embrocal'. Le 1er novembre est une grande fête de joie. C'est notre fête à tous, appelés à la sainteté. Le 2 novembre nous honorons ceux qui nous ont quittés. C'est ce jour-là qui est dédié aux défunts.