Menaces et intimidations face à l'intérêt porté à ces soutiens devenus salariés :

Région : l'enquête du Quotidien sur les emplois publics fait grincer des dents la Pyramide Inversée


Publié / Actualisé
Dans son édition de ce jeudi 16 février 2017, Le Quotidien de La Réunion dévoile une enquête sur ces "alliés" devenus salariés à la Pyramide Inversée. Une pratique souvent qualifié de "complaisance" qui n'est, certes pas illégale, mais n'en installe pas moins le doute. Certaines personnes concernées ont accepté de répondre au journal. L'enquête a cependant fait grincer les dents du président de la Région : avant sa publication, c'est un "air glacé accompagné de menaces" qui a soufflé sur le Quotidien, indique l'édito du rédacteur en chef.
Dans son édition de ce jeudi 16 février 2017, Le Quotidien de La Réunion dévoile une enquête sur ces "alliés" devenus salariés à la Pyramide Inversée. Une pratique souvent qualifié de "complaisance" qui n'est, certes pas illégale, mais n'en installe pas moins le doute. Certaines personnes concernées ont accepté de répondre au journal. L'enquête a cependant fait grincer les dents du président de la Région : avant sa publication, c'est un "air glacé accompagné de menaces" qui a soufflé sur le Quotidien, indique l'édito du rédacteur en chef.

Ils étaient des soutiens publics de Didier Robert. Ils sont maintenant salariés à la Région ou sur ses satellites. L'enquête du Quotidien publiée ce jeudi reprend les témoignages de plusieurs proches proches président de Région concernés qui ont "accepté de lever le voile".

On y retrouve un certain nombre de personnalités du monde politique dont quelques uns ont varié sur l'échiquier politique local avant de se ranger aux côtés de l'actuel président de Région. Fidèles et alliés, ils auraient aussi un calendrier bien chargé, en cumulant avec leurs postes à la Pyramide Inversée, des emplois en tant que collaborateurs de cabinets ou adjoints communaux.

De cette enquête du Quotidien, ressort l'idée d'un "pôle technique" qui regrouperait plusieurs de ces embauches politiques. De fait, le cabinet officiel serait actuellement saturé. D'où l'existence de ce qui pourrait s'apparenter à un second cabinet.

L'enquête n'a, forcément, pas fait plaisir à tout le monde. Dans son édito, le rédacteur en chef du Quotidien évoque même un "air glacé accompagné de menaces" avant même sa publication. Entretien "de moins de 2 minutes" avec leur journaliste, courrier "adressé en recommandé, complété d'un envoi par fax"... : une réaction hostile, sans tenir compte de la liberté et de l'indépendance de la presse.

Mais il faut dire que la présidence de la Région n'est pas novice en la matière et Imaz Press en sait quelque chose. Les révélations de la rédaction sur les investigations menées autour de l'attribution des marchés de la Nouvelle Route du Littoral ont montré que la liberté de la presse, telle qu'elle est perçue par la Région, est à géométrie variable... Cela au ppoint que les invitations aux conférences de presse de la Pyramide Inversée se perdent systématiquement dans leur chemin vers Imaz Press....

La faute à un bug informatique sûrement. Insoluble depuis près de 7 ans maintenant....

www.ipreunion.com

 

 

   

10 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Ben oui comme écrit lulue la Chef de imaz elle a des trucs croustillants.....?

Poulet croustillant ?
En tout cas c'est assez drôle ce genre de post alors toujours la même IP ?

Er arrêtez de tirer sur la région pour atteindre fillon.... comme si il se débrouillait pas comme un chef, tout seul ! (Oui, Chaban, toujours la même IP : c'est sans doute ce que l'on appelle le comique de répétition ! Bonne journée à vous - webmaster ipreunion.com)
Sissi974, Posté
Les concernés, ceux qui savent, mais qui sont priés de se taire sous peine de représailles ! devant la liberté et la démocratie, certains redoutent de devoir s'expliquer ou s'exprimer un jour sur un fait de favoritisme et ses conséquences
Fabrice, Posté
Peut-être devriez vous aussi citer aussi les noms des proches du rédacteur et du directeur du QUOTIDIEN qui bossent dans ce journal?! Ça aurait le mérite d'être clair dans le principe!
Fanfan, Posté
On fait toujours des révèlations dans le camps de la droite mais jamais dans le camps de la gauche , mais je crois qu'à Saint Denis le fils , la femme , la belle fille et le frère qui n'arrête pas de calomnier la majorité de Sainte Marie !!!
Drôle de stratégie pour marquer des points auprès de la population .
Lulue, Posté
aujourd'hui on tir sur la région pour atteindre fillon ,mais pourquoi on va pas vers la rédactrice en chef et de IPR je suis sur qu on trouvera des choses croustillant (D'accord Lulue, on attend de vos nouvelles pour "ces choses croustillant" surtout n'hésitez pas à nous envoyer toutes vos informations à ce sujet, l'actu est un peu tristounette ces jours-ci et un grand éclat de rire est toujours le bienvenue - webmaster ipreunion.com)
Ludovic, Posté
La presse rapportait quelques cas de personnes politiquement investis qui ont été embauché par la collectivité. Faut pas être trop stupide pour savoir que c'est un cadre légal de s'entourer de personnes compétentes dans leurs domaines pour vous aider à mettre en place votre politique! Maintenant, qu'est ce sous entend le Quotidien, qu'il y a des embauches de complaisance? La tendance à vouloir imiter les tabloids nationaux donne pâle figure à la presse locale qui échoue lamentablement dans sa mission!
Paul, Posté
Est-ce que vous seriez content de retrouver dans une presse adverse tous les noms de vos journalistes, avec des éléments de leur vie privée dans l'article? Si le quotidien s'est pris pour le canard,je ne lui souhaite pas de faire autant de vente avec ses faux buzz.
Denis , Posté
Tout les élus embauchent les copains ou la famille !!!
Et puis c'est à qui ont fait confiance à sa famille , sa femme , si bateau doit avancer c'est normal !!!
Il y a rien de choquant , à part pour ceux qui sont hypocrite !!!
Et Hypocrisie c'est vendeur !!!
CHABAN, Posté
Vous êtes habitué maintenant à ce genre de traitement, Vous devriez organiser des stages pour les confrères.

Une chose me rassure tout ce cinéma, ce mélange des genres, de copinage, ce culte de la personnalité, de gaspillage d'argent public, finira mal.
A ce moment là on aura un nettoyage en profondeur, faut être patient.

Continuez vous imaz à faire votre travail d'information, laissez la communication à d'autre (qui soit dit en passant parle de vous, ce qui n'est pas réciproque !)
Papangue, Posté
a part imaz, je vois pas... surtout pas zintox974!