Protection de l'environnement :

Réhabilitation d'un site à Moufia les Hauts


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Denis a mis en place la réhabilitation d'un site situé à Moufia les Hauts. Auparavant sale, jonché de détritus voire transformé en décharge sauvage par moments, le site vert adopte dorénavant un nouveau visage. Chemin central, espaces végétalisés, kiosques et bientôt un parcours de santé... La ville de Saint-Denis veut rendre les hauts aussi attractifs que le littoral.
La ville de Saint-Denis a mis en place la réhabilitation d'un site situé à Moufia les Hauts. Auparavant sale, jonché de détritus voire transformé en décharge sauvage par moments, le site vert adopte dorénavant un nouveau visage. Chemin central, espaces végétalisés, kiosques et bientôt un parcours de santé... La ville de Saint-Denis veut rendre les hauts aussi attractifs que le littoral.

Novembre 2018, début du chantier : " il fallait déjà pouvoir rentrer sur le site ", se souvient Philippe De Lavergne, chargé du pôle utilité sociale à Bac Réunion et à l’initiative du projet. Sous les yeux des agents, cet espace de 2 hectares était jonché de détritus. " On nettoyait, les déchets revenaient, et ainsi de suite ", témoigne le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette.

Pour réhabiliter ce site, une équipe de douze agents a été mobilisée par les élus et l’association intérimaire Bac Réunion. Douze jeunes hommes en insertion professionnelle, qui étaient auparavant au chômage et " qui suivent une formation de remise à niveau en parallèle ", explique Philippe De Lavergne. " Ce sont tous des jeunes du quartier ".

Les élus sont unanimes : le travail réalisé est magnifique. " On sent qu’il y a eu une vraie volonté de mise en valeur, je les applaudis, c’est superbe ", s’exclame Didier Euphrasie, adjoint du quartier Moufia de Saint-Denis.

" On va redonner vie à cet espace "

Dans le programme de réhabilitation : 3 ou 4 kiosques supplémentaires vont venir s’ajouter aux 2 autres déjà existants. " Il y avait des restes de kiosques qu’on a rénovés " explique Philippe De Lavergne, en remplaçant la toiture par exemple. Au sommet du site, un chemin bétonné permet d’accéder à ces aires de pique-nique.

" On va redonner vie à cet espace ", s’enthousiasme Didier Euphrasie. " On ajoutera aussi un kiosque pour handicapés en haut du site pour mettre à tout le monde d’y accéder. On va aménager une aire de pique-nique digne de ce nom, ajouter des toilettes, un point d’eau, et même un coin pour faire des feux de bois ".

Natif du secteur, l’adjoint du quartier à la mairie, se souvient de ces instants passés en famille : " Petits, on montait dans les sentiers, on venait apprécier le bruit des oiseaux, s’évader sous les arbres… Aujourd’hui que nous avons réintégré ce bout de patrimoine dans celui de la mairie, c’est à nous de tenir ce coin propre. Et on compte bien rendre ce lieu très agréable ". Une aire de jeux devrait également voir le jour, ainsi qu’un parcours de santé, pour profiter des 2 hectares du site à l’ombre des filaos.

Objectif : " montrer qu’il n’y a pas que le Barachois ou le Colorado, il y a aussi le Moufia maintenant, on peut laisser un peu le littoral et venir profiter de la fraîcheur des hauts ", selon Philippe De Lavergne. " Et en 20 minutes, il y a de quoi être dépaysé ".

Parmi les éléments remarquables du site, un moufia " exceptionnel ", montre le maire de Saint-Denis. " 99% des Réunionnais et Dionysiens ignorent que le moufia est un arbre, pourtant c’est lui qui a donné son nom au quartier. Il faut venir le voir, le prendre en photo, il est vraiment magnifique. "

Sensibiliser sur la propreté

" Aujourd’hui nous essayons de sensibiliser les habitants sur l’importance de la propreté et les risques de propagation des maladies quand on laisse un site dans cet état " explique Gilbert Annette. Un message d’autant plus fort que l’épidémie de dengue sévit depuis plusieurs mois sur l’île. " C’est une question de santé publique. Saint-Denis est beaucoup moins touchée que certaines villes du sud ", selon le maire ", mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire attention ".

La commune de Saint-Denis a vu sa population bondir depuis quelques années, et les élus cherchent à faire naître une vraie " conscience des parties communes ". Sur Saint-Denis, 10 tonnes de déchets sont enlevées chaque jour, poubelles comprises.

Au début, le site était d’une telle saleté que le nettoyer s’est avéré plutôt fastidieux : " On a chargé plus d’une centaine de camions de déchets, c’était parfois immonde, on mettait les mains sur le nez tant l’odeur était irrespirable ", se souvient Didier Euphrasie.

Cette opération s’inscrit dans un programme plus large : " On est au départ d’un chantier à plusieurs étapes pour améliorer la propreté à Saint-Denis ", explique le maire. L’opération " Netoy Nout Kartié " est mise en place tous les samedis, dans 4 secteurs de la ville. Des opérations de sensibilisation dans les écoles sont également prévues. Quant à ceux qui ne respectent l'environnement, " il faudra réprimer ", assure Gilbert Annette : une amende pouvant monter jusqu’à 50-60 euros, plus si elle n’est pas payée dans l’immédiat et si la personne récidive.

D’autres sites seront-ils également réhabilités comme celui de Moufia les Hauts ? Didier Euphrasie a quelques idées : " Sur Bois de Nèfles on pourrait s’occuper un jour du Pic Adam, c’est un lieu magnifique aussi ".

mm/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Lol, Posté
moyen facile pour de la publicité pas chere pour des élus
Kris, depuis son mobile, Posté
belle initiative ! enfin quelqu'un qui se préoccupe des déchets. Hate de venir voir le résultat
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...