Condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité en première instance :

Assises : deux agresseurs du couple Aho-Nienne de nouveau devant le juge


Publié / Actualisé
Deuxième jour du procès en appel pour deux des cinq agresseurs du couple Aho-Nienne. Deux des trois meneurs font de nouveau face au juge à la Cour d'Assises et attendent, cette fois, une peine moins sévère qu'en première instance, tous deux avaient été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre sauvage du couple de gramouns saint-pierrois. Le 22 janvier 2015, Emile et Odette Aho-Nienne, un couple de commerçants âgés de 92 et 85 ans qui tenaient une station-services était battus à mort, un vol avec violence qui avait mal tourné. Ce drame avait suscité une vague d'émotion et d'indignation dans le quartier de Grand Bois où les époux Aho-Nienne étaient très connus. (photo d'illustration)
Deuxième jour du procès en appel pour deux des cinq agresseurs du couple Aho-Nienne. Deux des trois meneurs font de nouveau face au juge à la Cour d'Assises et attendent, cette fois, une peine moins sévère qu'en première instance, tous deux avaient été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre sauvage du couple de gramouns saint-pierrois. Le 22 janvier 2015, Emile et Odette Aho-Nienne, un couple de commerçants âgés de 92 et 85 ans qui tenaient une station-services était battus à mort, un vol avec violence qui avait mal tourné. Ce drame avait suscité une vague d'émotion et d'indignation dans le quartier de Grand Bois où les époux Aho-Nienne étaient très connus. (photo d'illustration)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !