Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Week-end tragique, dette régionale, attentats de Paris, Arajufa, budget de l'Elysée


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 11 novembre au vendredi 15 novembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 11 novembre - Un week-end marqué par une succession de drames à La Réunion
- Mardi 12 novembre - La Nouvelle route du littoral plombe la dette de la Région
- Mercredi 13 novembre - Attentats de Paris : quatre ans plus tard, La Réunion se souvient
- Jeudi 14 novembre - L'Arajufa, aux services des Réunionnais depuis 50 ans
- Vendredi 15 novembre - Budget de l'Élysée en hausse : ça nous coûte un pognon de dingue !
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 11 novembre au vendredi 15 novembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 11 novembre - Un week-end marqué par une succession de drames à La Réunion
- Mardi 12 novembre - La Nouvelle route du littoral plombe la dette de la Région
- Mercredi 13 novembre - Attentats de Paris : quatre ans plus tard, La Réunion se souvient
- Jeudi 14 novembre - L'Arajufa, aux services des Réunionnais depuis 50 ans
- Vendredi 15 novembre - Budget de l'Élysée en hausse : ça nous coûte un pognon de dingue !

Lundi 11 novembre - Week-end tragique : six personnes ont perdu la vie

Ce week-end de trois jours est particulièrement macabre : en ce lundi matin 11 novembre 2019, six morts sont déjà à signaler sur notre île...cNoyades, meurtres, accidents de la route, ces deux premières jours de repos sont particulièrement sombres.

Mardi 12 novembre - La Nouvelle route du littoral plombe la dette de la Région

La dette de la Région Réunion a explosé entre 2015 et 2018. C'est ce que souligne la Cour des Comptes dans un récent rapport consacré aux finances publiques locales. La dette de la collectivité régionale a augmenté de 108% sur la période, passant de 588 millions d'euros en 2015 à plus de 1,2 milliard d'euros en 2018. Une augmentation essentiellement due aux dépenses relatives au chantier de la Nouvelle route du littoral comme le souligne la CRC. Ces travaux affectent la capacité de désendettement de la collectivité qui est de 9,7 années. Cela signifie qu'en tenant compte de ses capacités financières et à supposer qu'elle mobilise toute son épargne, la collectivité régionale mettra 9,7 années à solder sa dette. Un délai qui devrait encore s'allonger en 2019 selon les projections de la Région elle-même. Cette situation interroge quant aux marges de manoeuvre de Didier Robert, président de Région, à pouvoir mener à bien ses projets d'investissement à venir, notamment la poursuite du chantier de la NRL et la construction du Run Rail.

Mercredi 13 novembre - Attentats de Paris : quatre ans plus tard, La Réunion se souvient

Déjà 4 ans jour pour jour qu'ont eu lieu les attentats de Paris. Une série d'attaques meurtrières sur les terrasses des cafés, au Stade de France et dans la salle de spectacle du Bataclan... Plusieurs mois après l'attentat de Charlie Hebdo, les Français ont dû faire face une nouvelle fois à l'horreur. 131 personnes ont perdu la vie durant ces attentats, et plus de 400 personnes ont été blessées. Aujourd'hui les Réunionnais se souviennent de cette soirée tragique, malgré les 10.000 km qui séparent notre île de la capitale.

Jeudi 14 novembre - L'Arajufa, aux services des Réunionnais depuis 50 ans

Ce jeudi 14 novembre 2019, l'Association réunionnaise pour l'aide juridique aux familles et aux victimes (Arajufa) fête ses 50 ans. 50 années à venir en aide aux plus démunis en matière d'accès au droit, et tout particulièrement aux femmes. Car, dès sa création, ce sont bien les femmes qui étaient visées par cette aide juridique, alors que l'abandon des pères de leurs obligations familiales étaient un vrai fléau.

Vendredi 15 novembre - Budget de l'Élysée en hausse : ça nous coûte un pognon de dingue !

La dotation allouée à la présidence de la République s'établira, en 2020, à 105.316 millions d'euros, soit une augmentation de 2.136 millions d'euros par rapport à 2019. Officiellement, cette hausse est due au fait que l'Élysée récupère une partie des frais de gestion du ministère de l'Intérieur. Sans compter cela, l'augmentation est de 628.000 euros. Donc officieusement, on se demande ce qui peut bien coûter si cher à l'Élysée... Peut-être de la vaisselle...

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !