Aprés 177 jours de migration :

Kelonia : India est la première tortue caouanne à rejoindre les côtes du Pakistan


Publié / Actualisé
India est la première tortue caouanne suivie par Kelonia a rejoindre les côtes du Pakistan. Aprés 177j de migration qui lui aura fait traverser tout l'océan Indien depuis La Réunion vers le Nord, India a atteint le plateau continental Pakistanais. Alors que jusqu'à présent India avait un comportement alimentaire pélagique ( c'est à dire qu'elle se nourrissait en pleine eau), elle pourrait changer de comportement et aller se nourrir sur les fonds marins qui lui sont maintenant accessibles. Les caouannes peuvent plonger à plus de 250m de profondeur. (photo Kelonia)
India est la première tortue caouanne suivie par Kelonia a rejoindre les côtes du Pakistan. Aprés 177j de migration qui lui aura fait traverser tout l'océan Indien depuis La Réunion vers le Nord, India a atteint le plateau continental Pakistanais. Alors que jusqu'à présent India avait un comportement alimentaire pélagique ( c'est à dire qu'elle se nourrissait en pleine eau), elle pourrait changer de comportement et aller se nourrir sur les fonds marins qui lui sont maintenant accessibles. Les caouannes peuvent plonger à plus de 250m de profondeur. (photo Kelonia)

Dans l’hémisphère nord c’est l’été, et les températures de surface sont actuellement élevées: entre 32 et 34°C. Ce sont des températures normalement peu appréciées par les tortues caouannes qui sont des tortues plus " tempérées " que les tortues vertes et les tortues imbriquées.

2 tortues caouannes suivies par Kelonia se trouvent dans cette zone: India sur les côtes du Pakistan et Tina qui est dans le détroit d’Ormuz depuis plusieurs mois. Il est possible que la population de caouanne du Nord de l’océan Indien, et qui n’a pas la possibilité de trouver des eaux plus fraiches en se déplaçant vers le Nord, se soit adaptée à ces conditions locales, très différentes de celles que rencontre la population de tortue caouanne du Sud de l’océan Indien et des autres océans du globe. Ces deux populations de l’océan Indien dont les plages de ponte se trouvent de part et d’autre de l’équateur (Oman pour la population du Nord et Afrique du Sud/Mozambique pour la population du Sud) sont d’ailleurs génétiquement différenciées.

Des observations similaires concernent la population de baleines à bosse du Nord de l’océan Indien, qui restent dans le Nord de l’océan Indien où les températures restent toute l’année bien plus élevées que dans le Sud.

Ces caouannes et Baleines à bosse du Nord de l’océan Indien sont deux populations en réduction importante depuis ces dernières décennies. Un rapport avec le réchauffement climatique?

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !