Conseil représentatif des Français des outre-mer :

Paris : appel à la manifestation des ultramarins pour ne pas se laisser "invisibiliser"


Publié / Actualisé
Le Conseil représentatif des Français des outre-mer (Crefom) appelle à la manifestation ce samedi 26 septembre 2020 à partir de 14 heures sur la place de la Nation. Soutenu par "les associations partenaires, et des personnalités", le Crefom veut ainsi protester contre "l'invisibilisation" des Ultramarins et dire son "refus du mépris envers les populations des outre-mer et contre les inégalités de traitement". La structure dénonce aussi "une représentation politique nationale qui n'est ni écoutée, ni respectée !" (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Le Conseil représentatif des Français des outre-mer (Crefom) appelle à la manifestation ce samedi 26 septembre 2020 à partir de 14 heures sur la place de la Nation. Soutenu par "les associations partenaires, et des personnalités", le Crefom veut ainsi protester contre "l'invisibilisation" des Ultramarins et dire son "refus du mépris envers les populations des outre-mer et contre les inégalités de traitement". La structure dénonce aussi "une représentation politique nationale qui n'est ni écoutée, ni respectée !" (Photo archives rb/www.ipreunion.com)

Parlant de "populations qui vivent un abandon structurel institutionnel" et d'"nsultes racistes négationnisme et révisionnisme sans volonté politique réelle et assumée de la mise en place de l'arsenal juridique pour condamner", le Crefom s'insurge : "proclamer que l’Outre-mer abrite la majorité de la biodiversité de la France, ou encore que la France soit à égalité avec les États-Unis au regard de la superficie de la Zone Exclusive Économique Maritime, ne suffit plus pour masquer une réalité sociale et économique toute différente".

La structure regrette notamment  "La fermeture de France Ô (qui fait suite à) une promesse non tenue par le Président de la République Emmanuel Macron". elle dénonce "une pack de visibilité obscure, sans aucune nomination forte pour s'assurer de la présence des Outre-mer sur les chaînes de France télévision".

Le Crefom réclame le "retour des forces vives en Outre-mer", car "les Ultramarins veulent occuper des postes à forte valeur ajouté dans leur région. Ils veulent être auprès de leur famille".

Le Conseil représentatif des Français des outre-mer dresse ensuite une liste "non exhaustive" des "inegalités et injustices" constatées dans les différents territoires. Pour La Réunion, le Crefom dénonce : "le sous emploi des jeunes, l'ostracisme, l'éloignement familial des enfants de la Creuse, le monopole commercial et la leucose bovine".

Pour Mayotte ce sont la "violence quotidienne", et ke "racisme des cadres Métropolitains" qui sont fustiger. Le Crefom s'élève contre le "génocide en Martinique et en Guadeloupe" dû au "chlordécone (un insecticide dangereux - ndlr)", contre les "insuffisances structurelles" en Guyane, la "non indemnisation et règlement sanitaire des essais nucléaires" en Polynésie et le" bradage de l’industrie du nickel"en Nouvelle-Calédonie.

Regardez la vidéo publiée sur les réseaux sociaux du Crefrom à l'occasion de cet appel à la manifestation

 

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Ben voyons, Posté
Ils peuvent dénoncer mais lorsque l'on a besoin de leur aide, il n'y a plus personne ... j ai souscrit une fois mais l'année suivante non merci