Une dizaine d'exploitations concernées :

Vols de cabris : un vaste réseau démantelé par la gendarmerie


Publié / Actualisé
À la suite d'investigations entamées à la fin de l'année 2014, la compagnie de gendarmerie de Saint-Pierre a démantelé une équipe de malfaiteurs ayant commis des vols de cabris dans une dizaine d'exploitations sur l'ensemble de l'île. Cinq personnes ont été mises en examen, l'une d'entre elles ayant été incarcérée.
À la suite d'investigations entamées à la fin de l'année 2014, la compagnie de gendarmerie de Saint-Pierre a démantelé une équipe de malfaiteurs ayant commis des vols de cabris dans une dizaine d'exploitations sur l'ensemble de l'île. Cinq personnes ont été mises en examen, l'une d'entre elles ayant été incarcérée.

"Sensibilisée à la problématique des vols dans le domaine agricole, la compagnie de gendarmerie de Saint-Pierre constate à compter de la fin de l'année 2014 une forte poussée du phénomène de vols de cabris sur sa circonscription qui semble toucher également l'ensemble du département", relate la gendarmerie dans un communiqué diffusé ce mercredi 8 avril 2015.

"Plusieurs informations éparses remontent de la part d'éleveurs victimes mais aucun élément concret ne permet d'identifier les auteurs de ces vols, visiblement organisés. Fin 2014, un cambriolage a lieu sur la commune du Tampon, vol avec effraction durant lequel les clés d'un Ford Transit sont dérobées. Moins d'un mois plus tard, les auteurs du cambriolage reviennent sur les lieux et dérobent le véhicule avec les clés. Dans la même nuit, deux vols de caprins ont lieu sur la commune de Saint-Joseph", ajoute-t-elle.

"Quelques semaines plus tard, ce Ford Transit est de nouveau repéré à proximité d'habitations par la brigade de la Plaine des Palmistes. Les surveillances et constatations effectuées par la BR appuyée par la SR et le GPI de Saint-Denis permettent de matérialiser en flagrance un nouveau vol de cabris avec le fourgon. L'infraction étant constatée et matérialisée par la brigade de Salazie, il est procédé immédiatement avec l'appui des unités de la compagnie de Saint-Benoît (PSIG et BR), à l'interpellation des complices et receleurs", poursuit le communiqué.

"Les vagues d'interpellation successivement menées à la Plaine des Palmistes, Saint-André et Sainte-Marie permettent de mettre en évidence l'existence d'une équipe structurée qui commet des vols de cabris dans les exploitations agricoles de l'ensemble de l’île", indique la gendarmerie, ajoutant que "sept personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête qui a nécessité rapidement l'ouverture par le parquet de Saint-Pierre d'une information judiciaire". "Une commission rogatoire est délivrée le 19 février 2015 par Madame Peinaud à la BR de Saint-Pierre. Parmi ces sept personnes, cinq ont été mises en examen, dont une incarcérée", est-il précisé.

"Les auditions et investigations effectuées avec le concours des différentes unités de gendarmerie des compagnies de Saint-Pierre, de Saint-Benoît et les services de la DAAF ont permis de mettre en cause l'équipe dans le vol d'une dizaine d'exploitations : La Saline, Etang-Salé, Saint-Pierre, Saint-Joseph, Le Tampon, Saint-Benoît.... soit au total un préjudice estimé pour l'heure à une centaine de têtes de bétail. Certains propriétaires ont pu ainsi récupérer leurs biens. Les perquisitions ont permis également de découvrir 15 000 euros en liquide, des bijoux, des objets volés au cours de cambriolage", concluent les gendarmes.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !