6e jour de recherche dans le Val d'Oise :

Disparition de Marcus : les gendarmes sont toujours mobilisés


Publié / Actualisé
Les recherches pour retrouver le petit Marcus continuent ce mercredi 29 avril 2015. La gendarmerie du Val d'Oise est mobilisée 24h/24 pour tenter de retrouver l'enfant réunionnais disparu depuis vendredi dernier. (photo Gendarmerie du Val d'Oise)
Les recherches pour retrouver le petit Marcus continuent ce mercredi 29 avril 2015. La gendarmerie du Val d'Oise est mobilisée 24h/24 pour tenter de retrouver l'enfant réunionnais disparu depuis vendredi dernier. (photo Gendarmerie du Val d'Oise)

Une trentaine d'hommes - gendarmes mobiles, plongeurs et cavaliers - maintiennent leurs efforts autour de la commune de Butry-sur-Oise et de la rivière de l'Oise. "Un sonar supplémentaire a été demandé en renfort, pour les patrouilles de la Brigade fluviale de Conflans Sainte-Honorine", indique la gendarmerie du Val d'Oise.

Du côté judiciaire, une vingtaine d'enquêteurs poursuivent leurs investigations afin de connaître les circonstances dans lesquelles aurait pu disparaître le garçon. Leurs missions : exploiter les témoignages et reconstituer la journée du vendredi 24 avril 2015.

Le week-end dernier une battue mobilisant plus d'un millier de personnes a été organisée dans la zone. Le père du marmaille est arrivé ce lundi en métropole. Ce dernier pense que son fils a été enlevé. Mais les éléments rassemblés par les forces de l'ordre ne permettent pas aux autorités de déclencher le dispositif alerte enlèvement.

"Le procureur de la république a indiqué ce mardi soir qu’il n’y avait pas de nouveaux éléments concernant l’enquête", souligne Le Parisien.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Wakou95, Posté
Pour l'avoir vécu dimanche dernier dans la forêt de l'Isle Adam,lors de l'appel à des bénévoles pour épauler les forces de gendarmerie et de la protection civile dans la recherche de Marcus,je ne pense pas qu'il faille douter du travail et des moyens mis en place pour élucider cette terrible disparition.Le plan alerte enlèvement est déclenché quand il n'y a pas de doute sur l'origine de la disparition(exemple pour Chloé,le ravisseur avait été vu par la maman et d'autres témoins).Dans le cas de Marcus,aucun témoin malheureusement ne peut dire qu'il a été vu en compagnie d'une autre personne,aucune piste n'est privilégiée et c'est cela qui rend cette affaire délicate,car il n'y a rien!Dimanche dernier,nous étions partis avec la conviction de trouver quelque chose,un objet,un jouet mais même aprés avoir parcouru un secteur de la forêt dans la boue ,sous une pluie battante,force a été de se rendre à l'évidence que nous n'avions rien de tangible.Mais cette quête n'a pas été infructueuse car elle permet de se déplacer alors sur un autre secteur ou de passer en revue d'autres hypothèses.
Ne mêlons pas des querelles politiques à cette affaire qui est assez terrible en soi pour les parents et la famille.Nous pouvons seulement leur souhaiter de garder espoir et leur montrer qu'après la mobilisation de dimanche dernier,nous n'oublions pas Marcus,la preuve notre présence sur ce site.Et s'il faut revenir chercher en forêt ou ailleurs,nous serons là,solidaires.
Cri d'une mère !, Posté
Je pense que depuis bientôt une semaine, nous aurions dû localiser ce pauvre bout de chou. Avec tous les moyens que nous possédons sur notre territoire, ne pourrait-on pas rajouter des militaires, des brigades de chiens, des hélicos... et pour quelles raisons le plan alerte disparition n'a pas été tout de suite déclenché ? Il ne s'agit pas de faire des suppositions mais de se coller à la réalité... à bon entendeur, salut ! et pour ceux qui n'ont pas encore bien compris, il s'agit d'une disparition d'enfant mineur ! Mais, bien sûr, cet enfant n'est pas le fils de...
Je partage comme beaucoup l'inquiétude et l'espoir des parents qui je l'espère pourront regagner La Réunion en serrant leur enfant dans leurs bras. Alors, que tout le monde se retrousse les manches, encore et toujours... il faut le retrouver !
Signé, une mère.
A bon entendeur, salut ! j'espère que