Vandalisme sur des édifices religieux :

Dégradations des lieux de culte : la gendarmerie lance un appel à témoins


Publié / Actualisé
La gendarmerie a lancé ce mercredi 13 mai 2015 un appel à témoins concernant la vague de dégradations qui frappe les lieux de cultes depuis le lundi 27 avril. Des inscriptions sataniques ont ainsi été tagguées sur plusieurs édifices religieux (Photo d'archives)
La gendarmerie a lancé ce mercredi 13 mai 2015 un appel à témoins concernant la vague de dégradations qui frappe les lieux de cultes depuis le lundi 27 avril. Des inscriptions sataniques ont ainsi été tagguées sur plusieurs édifices religieux (Photo d'archives)

"Suite à la vague de profanations de lieux de culte dans l'île qui a ému la communauté (…) la gendarmerie lance un appel à témoins " écrit la gendarmerie de La Réunion sur sa page Facebook. "Si vous avez été témoin ou avez remarqué des dégradations similaires, ou si vous détenez des informations, merci de bien vouloir prendre contact avec la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Saint-Benoît au 0262 50 72 28 ou la brigade la plus proche de votre domicile" demandent les gendarmes.

Cet appel à témoin est lancé dans le cadre de la procédure judiciaire regroupant toutes les enquêtes ouvertes à la suite des différentes dégradations.

Pour rappel, le lundi 11 mai le cimetière de l'Est à Saint-Denis a été dégradé. Dans la seule journée du dimanche 10 mai, trois lieux de culte ont été vandalisés : le temple tamoul de Bois Rouge, la chapelle de Bel-Air et l'oratoire de Sainte-Anne. Dans la nuit du lundi 27 avril au mardi 28 avril, c'est la Vierge au Parasol qui a été profanée. A chacun de ces endroits, des inscriptions sataniques telles que "666" et "Satan" ont été tagguées. Des actes de sorcellerie ont également été perpétrés.

Cette vague de vandalisme a été fermement condamnée par la préfecture et les dignitaires religieux de toutes confessions.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !