Saint-Denis :

Le motard en fuite roulait à 180 km/h dans les rues de la ville


Publié / Actualisé
Une opération "anti-pousse" organisée par la Direction départementale de la sécurité publique s'est déroulée dans la nuit de vendredi 6 à samedi 7 novembre 2015 entre 21 heures et 3 heures du matin. 25 policiers étaient mobilisés à cette occasion, indique un communiqué de la police. Plus de 100 véhicules (voitures et deux-roues) ont été contrôlés. Deux délits (conduite sous l'empire d'un état alcoolique et un refus d'obtempérer imputables au même motard) ont été constatés. Le motard, qui a pris la fuite à la vue des policiers, "a largement dépassé les 140 km/h (des pointes à 180 km/h) en agglomération", souligne la police ". 68 contraventions ont par ailleurs été dressé mais aucune "pousse" n'a été constatée, "toute velléité ayant été contrée par l'action de la police" indique en substance le communiqué
Une opération "anti-pousse" organisée par la Direction départementale de la sécurité publique s'est déroulée dans la nuit de vendredi 6 à samedi 7 novembre 2015 entre 21 heures et 3 heures du matin. 25 policiers étaient mobilisés à cette occasion, indique un communiqué de la police. Plus de 100 véhicules (voitures et deux-roues) ont été contrôlés. Deux délits (conduite sous l'empire d'un état alcoolique et un refus d'obtempérer imputables au même motard) ont été constatés. Le motard, qui a pris la fuite à la vue des policiers, "a largement dépassé les 140 km/h (des pointes à 180 km/h) en agglomération", souligne la police ". 68 contraventions ont par ailleurs été dressé mais aucune "pousse" n'a été constatée, "toute velléité ayant été contrée par l'action de la police" indique en substance le communiqué

Concernant le motard verbalisé pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique et refus d'obtempérer, les faits sont les suviants selon le communiqué de la police : "un groupe de motards roulant en sens inverse du contrôle a conduit à la vue du dispositif policier à un régime moteur excessif, par volonté manifeste de provocation. Pris en charge par la FMUD (motards de la police - ndlr), l'un des éléments du groupe, faisant semblant de s'engager à la sortie du cimetière de l'Est, s'est brusquement réengagé sur la nationale, prenant la fuite à très vive allure. Pris de nouveau en charge par des effectifs FMUD, il a été intercepté au niveau du Barachois, au milieu de badauds. Au cours de sa fuite, le contrevenant a largement dépassé les 140 km/h (des pointes à 180 km/h) en agglomération, au péril de sa vie et de celle des usagers environnant, n'a pas respecté l'arrêt à un feu rouge fixe et s'est révélé conduire alcoolisé".

Il a été également été verbalisé, ne pouvant présenter les documents administratifs lui permettant la conduite de son véhicule. Celui-ci, une Ducati 1200 Multistrada, série spéciale "Pikes Peak Edition" a été immobilisée. Une voiture de marque Seat, produisant trop d'émission de fumés a subi un sort identique.

Dans le même temps, une contrôle de vitesse a été opéré, il a conduit à la verbalisation de 58 conducteurs en excès de vitesse. Plusieurs excès de plus de 120 km/h ont été constatés sur une portion limitée à 90 km/h.

"Enfin, l'appui de l'unité canine a permis d'assurer le bon déroulement des opérations de police, tenant à l'écart les badauds qui n'ont pas manqué de venir assister à un spectacle qui n'a pas eu lieu. Cette opération a été menée en concomitance avec la gendarmerie nationale positionné en contrôle de vitesse sur la RN en direction de  Saint-André" termine le communiqué.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !