Faits divers :

Atteinte d'Alzheimer, une Saint-Pierroise de 68 ans portée disparue


Publié / Actualisé
La disparition d'une femme de 68 ans a été signalée en début de semaine. Atteinte d'Alzheimer, elle réside à Basse-Terre et aurait été vue pour la dernière fois lundi après-midi alors qu'elle partait se promener. Des battues sont organisées ce jeudi 14 janvier 2016.
La disparition d'une femme de 68 ans a été signalée en début de semaine. Atteinte d'Alzheimer, elle réside à Basse-Terre et aurait été vue pour la dernière fois lundi après-midi alors qu'elle partait se promener. Des battues sont organisées ce jeudi 14 janvier 2016.

Une battue est organisée ce jeudi 14 janvier 2016 avec des employés de Saint-Pierre. Le groupe a posé des affiches à plusieurs endroits. "Nous sommes une vingtaine, on aurait espéré plus pour couvrir davantage de terrain...", glisse Ritchy, le fils de la disparue, contacté par Imaz Press. Les recherches sont axées sur Ravine blanche et Ligne Paradis. "C'est là que des gens de la famille qui l'a connaissent mais qui n'étaient pas au courant qu'elle avait disparue nous ont dit qu'ils l'avaient vue lundi soir". Un maître chien devrait également être de la partie, l'équipe vont aussi s'assurer que la femme n'est pas tombée dans les champs de canne à proximité.

Depuis mercredi, plusieurs personnes ont appelé la famille pour indiquer avoir croisé le chemin d'une personne qui correspondrait à la description. Elle aurait été aperçue peu avant midi ce jeudi devant l'église de Terre Sainte, se dirigeant en direction de Bassin Plat. Bloqué dans les embouteillages, son fils est arrivé 25 minutes après son passage supposé et ne l'a pas vue.

Josiane Epiphana, 68 ans, n'a plus donné signe de vie depuis lundi 11 janvier 2016 vers 16h, lorsqu'elle a quitté son domicile situé rue du stade de Basse-Terre. "Comme elle souffre de la maladie d’Alzheimer, on est vraiment inquiets", a indiqué Ritchy. La femme de type cafrine était vêtue d'un haut grenat et d'une longue jupe à fleurs, elle portait sur la tête un foulard bleu. "Elle porte toujours un foulard sur la tête", précise son fils. Elle mesure environ 1,60m et son bras est plié à 90 degrés en permanence. "Elle a eu un accident il y a 6 ou 7 ans et elle n'avait pas fait la rééducation en entier", poursuit-il.

Un début d'Alzheimer a été diagnostiqué chez la mère de famille de 68 ans à la fin de l'année 2014. "Mais depuis deux trois mois on sentait que ça avait empiré", explique Ritchy. "Il y a des moments où elle ne se rappelle plus des noms de ses enfants, elle a de grands moments d'absence, il y a des jours où c'est invivable". Des disputes familiales fréquentes auraient ainsi pu pousser la mère de famille à sortir de chez elle.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !