Agression d'une avocate à Mayotte :

Saint-Denis - Guito Narayanin en garde à vue au commissariat Malartic


Publié / Actualisé
Guito Narayanin est entendu dans le cadre de l'agression d'une avocate qui a eu lieu le 2 septembre 2015 à Mayotte, a annoncé Réunion 1ère Télé ce mercredi soir 7 décembre 2016. L'homme d'affaires réunionnais a été placé en garde à vue et son audition a lieu au commissariat Malartic de Saint-Denis.
Guito Narayanin est entendu dans le cadre de l'agression d'une avocate qui a eu lieu le 2 septembre 2015 à Mayotte, a annoncé Réunion 1ère Télé ce mercredi soir 7 décembre 2016. L'homme d'affaires réunionnais a été placé en garde à vue et son audition a lieu au commissariat Malartic de Saint-Denis.

Guito Narayanin a été "interpellé dans les locaux de son entreprise à Saint-André, en compagnie de trois de ses collaborateurs" ce mardi matin indique le JIR.

Son interpellation a donc eu lieu dans le cadre d'un dossier d'"association de malfaiteurs et violences en réunion"à la suite de l'agression d'une avocate. Les faits s'étaient produits alors qu'elle se rendait à son cabinet à Mamoudzou (la principale ville de Mayotte). D'après le récit qu'en avait fait France Mayotte Matin, "trois individus encapuchonnés" l'attendait dans la cage d'escalier de son immeuble pour la rouer de coups avant de s'enfuir à bord d'une "voiture positionnée à l'avance".

La victime avait été gravement blessée.

Quelques jours après les faits quatre hommes âgés de 29 à 36 ans, tous Réunionnais, avaient été interpellés. Ils avaient ensuite été mis en examen. Avant de se rétracter, l'un des auteurs présumés aurait mis en cause  l'homme d'affaire Guito Narayanin., le désigant comme le commanditaire de l'attaque.

"La thèse d’un acte crapuleux et gratuit a été rapidement écartée par les enquêteurs qui penchent plutôt pour une expédition punitive diligentée commanditée, pour inviter l’avocate ou son cabinet à ne pas aller trop loin dans certaines directions", précisait alors France Mayotte Matin.

L'avocate agressée était une collaboratrice d'un important cabinet d'avocats qui a notamment pour client Frédéric D'Achery en conflit avec l'homme d'affaire réunionnais à propos de l'exploitation d'une carrière à Mayotte. Les auteurs présumés des faits semblaient d'ailleurs s'être trompés et avoir confondu la victime avec l'avocate assurant la défense de Frédéric D'Achery.

A l'époque des faits Imaz Press Réunion avait interrogé Guito Narayanin, il se trouvait alors en voyage d'affaires en Inde à la tête d'une délégation de chefs d'entreprises de La Réunion. Il avait affirmé être "totalement étranger à cette affaire", avait parlé de "cabale", et s'était demandé "dans quel but ce complot a été monté". IL avait ajouté se tenir " à l'entière disposition de la justice pour toute audition".

C'est fait depuis ce mercredi

www.ipreunion.com
 

   

1 Commentaire(s)

Safe, Posté
Narayanin, toujours plongée dans des histoires comme ça, dernière en date la vente du terrain à cambaie.