Cyrille Hamilcaro placé sous contrôle judiciaire :

L'ancien maire ne peut plus mettre les pieds à la mairie


Publié / Actualisé
Ce vendredi 9 décembre 2016, Cyrille Hamilcaro a été placé sous contrôle judiciaire et mis en examen notamment pour "poursuite irrégulière de ses fonctions par un élu", précise le procureur de Saint-Pierre dans un communiqué. L'ancien maire de Saint-Louis s'est également vu signifier l'interdiction de se rendre "dans les bâtiments de la mairie de Saint-Louis et d'entrer en relation avec certains élus et employés municipaux de la commune de Saint-Louis". Cyrille Hamilcaro a quitté le tribunal de Saint-Pierre aux alentours de 16h30 ce vendredi. Il y avait été déféré après sa garde à vue à la gendarmerie de Saint-Leu. Pour rappel Cyrille Hamilcaro est inéligible et sous le coup de plusieurs condamnations pour des malversations financières. (photo d'archive)
Ce vendredi 9 décembre 2016, Cyrille Hamilcaro a été placé sous contrôle judiciaire et mis en examen notamment pour "poursuite irrégulière de ses fonctions par un élu", précise le procureur de Saint-Pierre dans un communiqué. L'ancien maire de Saint-Louis s'est également vu signifier l'interdiction de se rendre "dans les bâtiments de la mairie de Saint-Louis et d'entrer en relation avec certains élus et employés municipaux de la commune de Saint-Louis". Cyrille Hamilcaro a quitté le tribunal de Saint-Pierre aux alentours de 16h30 ce vendredi. Il y avait été déféré après sa garde à vue à la gendarmerie de Saint-Leu. Pour rappel Cyrille Hamilcaro est inéligible et sous le coup de plusieurs condamnations pour des malversations financières. (photo d'archive)

Cyrille Hamilcaro a été placé sous contrôle judiciaire et mis en examen notamment pour "poursuite irrégulière de ses fonctions par un élu", précise le procureur de Saint-Pierre Laurent Zuchowicz, dans un communiqué, que nous reproduisons en intégralité :

"Faisant suite à un signalement du procureur financier près la Chambre régionale des comptes de la Réunion signalant que M. Cyrille Hamilcaro continuait à être présent dans la gestion et la direction des affaires de la municipalité de Saint-Louis au mépris des peines d'inéligibilité prononcées à son encontre, une enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie nationale.

Au vu du résultat des investigations menées et à l'issue de l'audition de Cyrille Hamilcaro, de son épouse et du maire de Saint-Louis, une information judiciaire a été ouverte ce jour et Cyrille Hamilcaro a été mis en examen des chefs suivants :

- poursuite irrégulière de ses fonctions par un élu (peines principales encourues : 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende) le fait d'avoir continué à exercer ses fonctions de maire de Saint-Louis après avoir été officiellement informé de la décision y mettant fin, en l'espèce le rejet le 12 juin 2014 par la Cour de Cassation de son pourvoi contre la condamnation prononcée à son encontre le 31 janvier 2013 par la cour d'appel de la Réunion à 2 ans d'emprisonnement avec sursis assorti d'une mise à l'épreuve pendant 2 ans, 40000 euros d'amende et 5 ans d'inéligibilité ;

- complicité de prise illégale d'intérêt par un élu public (peines principales encourues 5 ans d'emprisonnement et 500 000 euros d'amende), s'agissant de l'emploi consenti à son épouse comme directrice de cabinet du CCAS de Saint-Louis.

Il a par ailleurs été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre dans les bâtiments de la mairie de Saint-Louis et d'entrer en relation avec certains élus et employés muni-cipaux de la commune de Saint-Louis. L'enquête va désormais se poursuivre sous l'autorité d'un juge d'instruction.

Cyrille Hamilcaro avait été déféré au tribunal de Saint-Pierre vendredi après-midi

Un texto appelant à la mobilisation a circulé parmi ses partisans depuis le milieu de la matinée et quelques dizaines d'entre-eux se sont regroupés devant le Palais de Justice. Ils ont acclamé l'ancien maire de Saint-Louis lorsqu'il est arrivé au tribunal escorté par les gendarmes vers 14 heures 30. Il venait de la gendarmerie de Saint-Louis où il était en garde à vue dans le cadre de la procédure ouverte pour déterminer le rôle exact de l'ancien maire de Saint-Louis dans la gestion de la commune saint-louisienne.

"Mobilisation pour notre maire de cœur devant le tribunal de Saint-Pierre 14h" demande le texto envoyé par vague aux militants - ou supposés tels -, de Cyrille Hamilcaro. Il s'agit de prouver son attachement à l'ancien maire de Saint-Louis dans le collimateur de la justice depuis plusieurs mois maintenant.

Des auditions et perquisitions dès juillet dernier

En effet, en juillet dernier, des auditions et perquisitions avaient eu lieu à la mairie de Saint-Louis "faisant suite à un signalement du procureur financier près la Chambre régionale des comptes de la Réunion signalant l'immixtion de M. Cyrille Hamilcaro dans les affaires de la municipalité de Saint­-Louis, et ce au mépris des peines d'inéligibilité auxquelles il a été condamné'" indiquait alors le procureur de Saint-Pierre.

L'inéligibilité de Cyrille Hamilcaro avait été prononcée à la suite de plusieurs condamnations notamment pour recel d'escroquerie - des faits commis alors qu'il était maire.

Malgré cela Cyrille Hamilcaro se comportait en "vrai" dirigeant des affaires communales. Sans se cacher. Ainsi dans un mail adressé à l’ensemble des conseillers municipaux saint-louisiens le 5 mars 2016,  il annonçait son retour à la mairie en qualité de "conseiller et de référent politique bénévole". Il disait aussi dans ce courriel, qu’il assumerait ce rôle " avec des décisions fortes". Il prévenait : " une autre phase commence, et ça va bousculer des habitudes pour plus de cohérence et de communication ". Il terminait "je souhaite que les affaires du conseil municipal ne soient plus l'unique objet des commentaires de la presse dorénavant".

Un poste "sur mesure" avait ensuite été créé pour son épouse - également condamnée dans une affaire de malversation financières - au sein du centre communale d'action sociale (CCAS).

Tout cela avait fini par attirer l'attention d'abord de la chambre régonale des comptes, du Parquet de Saint-Pierre ensuite. D'où la procédure en cours.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Réunion île intense! Lu fait honte à nous!
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)