Tribunal correctionnel - Les locaux ont été dégradés en février :

Cocktails molotov à la Réserve Marine : travaux d'intérêt général et prison avec sursis


Publié / Actualisé
En février 2017, peu après l'attaque de requin qui a coûté la vie à Alexandre Naussac à Saint-André, les locaux de la Réserve Marine ont été dégradés à coups de tags et cocktails molotov. Trois des auteurs du vandalisme ont été condamnés à 105 heures de travaux d'intérêt général, tandis que le quatrième a écopé d'une peine de trois mois de prison avec sursis.
En février 2017, peu après l'attaque de requin qui a coûté la vie à Alexandre Naussac à Saint-André, les locaux de la Réserve Marine ont été dégradés à coups de tags et cocktails molotov. Trois des auteurs du vandalisme ont été condamnés à 105 heures de travaux d'intérêt général, tandis que le quatrième a écopé d'une peine de trois mois de prison avec sursis.

C'est le vendredi 24 février, au matin, qu'un agent de la Réserve Marine découvre des tags et cinq cocktails molotov sur les lieux. Les inscriptions "Krapo" recouvraient les murs : une référence au surnom d'Alexandre Naussac, décédé quelques jours auparavant d'une attaque de squale à Saint-André.

Les auteurs du vandalisme étaient jugés au tribunal correctionnel ce mardi 30 mai. Trois d'entre eux ont écopé de 105 heures de travaux d'intérêt général tandis que le quatrième a été condamné à trois mois de prison avec sursis. L'avocat général avait requis 3 à 4 mois de prison avec sursis.

mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
C'est tout ?

5 cocktails Molotov, pour moi c'est 5 ans minimum, on ne peut pas dire que c'est par accident que c'est arrivé, ça aurait pu avoir des conséquences bien plus grave, comme mettre le feu aux villas alentour, et tuer des innocents.