[VIDÉO/PHOTOS] Roches Noires :

Un bateau chavire : 2 morts, 1 disparu, 6 blessés dont deux gravement (actualisé)


Publié / Actualisé
Les recherches pour secourir les passagers d'un bateau de pêche au gros tombés à l'eau viennent de s'arrêter à la tombée de la nuit. Il aurait chaviré à cause des fortes vagues alors qu'il essayait de rentrer au port de Saint-Gilles-les-Bains. Le parquet a ouvert une enquête.
Les recherches pour secourir les passagers d'un bateau de pêche au gros tombés à l'eau viennent de s'arrêter à la tombée de la nuit. Il aurait chaviré à cause des fortes vagues alors qu'il essayait de rentrer au port de Saint-Gilles-les-Bains. Le parquet a ouvert une enquête.

Voici le bilan définitif de l'accident : deux personnes sont décédées dont un pêcheur de 63 ans issu du quartier de Carosse. Il a fait un arrêt cardiaque. Un jeune homme d'une vingtaine d'années est lui mort noyé. Son corps a été repêché. Son père est lui toujours porté disparu. On compte également deux blessés graves et quatre autres blessés légers.

Les recherches ont été stoppées avant la tombée de la nuit, peu avant 18 heures. Peu après 15 heures, le bateau de pêche au gros, le Maéva, a chaviré au port des Roches Noires à Saint-Gilles-les-Bains. Neuf personnes se trouvaient à bord. Deux membres d'équipage et sept touristes. L'hélicoptère de la gendarmerie survolait alors la zone à la recherche d'autres naufragés.

Une personne réussissait à regagner la rive, seule. Au poste de secours, blessée, elle affichait un regard hébété. Les secours ont eu beaucoup de mal à se rendre sur place avec les fermetures de route liées au Grand Boucan. Malgré des rumeurs d'annulation en raison du drame, la manifestation se poursuit ce soir. "Nous avons fait le point et le nécessaire a été fait. Il n'y aura pas d'annulation. Le cortège ira bien aux Brisants", confirme Yoland Velleyen, premier adjoint à la mairie de Saint-Paul chargé de la culture.

- Conditions météos défavorables -

Quelques heures après, on apprenait finalement que les concerts prévus étaient annulés en raison du dramatique accident qui a endeuillé ce dimanche. L'embarcation se serait renversée en raison de la forte houle. Des paquets de mer et un phénomène annoncés par Météo France. Le pic dans l'Ouest atteint en effet 3,5 mètres à 4 mètres avec des vagues pouvant dépasser les 8 m.

Dans un communiqué, la préfecture indique que le Cross a été prévenu du chavirage à 15 h 23. Trois jets ski des postes des plages des Roches Noires et de Boucan Canot participaient aux opérations pendant cet avis de forte houle en cours dans l'Ouest. De quoi rendre les recherches très difficiles.

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage envoyait, lui, un message de détresse sur zone tout en engageant les moyens nautiques du CODIS, de la SNSM de Saint-Gilles et l'hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie.

Huit personnes ont été récupérées et prises en charge par le SMUR. L'État confirme la mort de deux personnes. Les recherches pour tenter de localiser le disparu en mer étaient suspendues à la tombée de la nuit étant donné les conditions météos très défavorables.

Le navire était lui ramené au port grâce aux jets ski des MNS afin d'être sécurisé par les bénévoles de la SNSM.

Retrouvez des images filmées depuis le port

 

 

Les gendarmes présents sur les lieux du drame

 

 

Le poste de secours installé sur la plage des Roches Noires

 

 

Patrick Florès et Thierry Martineau, élus de Saint-Paul, sont sur place

 

mp/ts/rb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !