[VIDEO] Nouveau braquage violent (actualisé) :

Route des Tamarins - L'employé de la station-service souffre d'un "traumatisme psychologique important"


Publié / Actualisé
La station-service Total de la route des Tamarins a été braquée à 1 heure 45 dans la nuit du lundi 17 juillet au mardi 18 juillet. au moins deux individus ont fait irruption dans la station située à la Saline dans le sens Saint-Pierre - Saint-Denis. Ils auraient fait usage d'une arme à feu quatre reprises. Il n'y a pas eu de blessé. Les gendarmes sont à la recherche des braqueurs (Les auteurs des faits ont fracturé la porte arrière de la station - Photo Johanna Martin)
La station-service Total de la route des Tamarins a été braquée à 1 heure 45 dans la nuit du lundi 17 juillet au mardi 18 juillet. au moins deux individus ont fait irruption dans la station située à la Saline dans le sens Saint-Pierre - Saint-Denis. Ils auraient fait usage d'une arme à feu quatre reprises. Il n'y a pas eu de blessé. Les gendarmes sont à la recherche des braqueurs (Les auteurs des faits ont fracturé la porte arrière de la station - Photo Johanna Martin)

Selon les premiers éléments d'enquête, les braqueurs encagoulés seraient entrés dans la station-service par la porte arrière. Ils auraient tiré au moins à quatre reprises. Paniqué, l'employé a pris à la fuite et a traversé la 4 voies pour se réfugier dans la station- service située de l'autre côté de la route. Les braqueurs ont ensuite pris la fuite.

Les gendarmes ont été alertés et une enquête a été ouverte.

Vers 9h30 ce mardi matin, les clients de la station-service apprenaient, parfois avec stupeur ce qu'il s'était passé dans la nuit, aux alentours de trois heures du matin. "C'est la quête de l'argent facile. Il est plus simple pour eux de braquer un magasin plutôt que de travailler !" réagissait une habituée de la boutique, qui passe y prendre son café chaque matin.

Plusieurs d'entre eux ont pris des nouvelles de l'employé de la station qui effectuait seul la permanence de nuit au moment du braquage. "Il est rentré chez lui bouleversé" confiaient ses collègues. La station-service n'a pas fermé ses portes aujourd'hui.

Quelques heures après les faits, le gérant n'a pas souhaité s'exprimer devant la presse. La porte par laquelle ont pénétré les braqueurs était en cours de réparation dans la matinée de ce mardi.

Selon la directrice d'exploitation de la société Total, Amandine Simonin, citée par radio Free Dom, le préjudice s'élèverait à près de 3 000 euros. Il semblerait que les braqueurs aient été intéressés par "le fond de caisse et les cartouches de cigarettes".

"Aucun blessé sur la station mais des dommages matériels et surtout un traumatisme psychologique important pour le caissier de nuit qui a été pris en charge rapidement par la gendarmerie, arrivée sur place quelques minutes après le braquage. Un accompagnement psychologique a été proposé aux équipes sur place pour les aider à gérer l’après-crise" a ensuite indiqué Total dans un communiqué.

 

 

Pour rappel, ce nouveau braquage à main armée arrive après celui de ce samedi au  McDonald's de Sainte-Marie. Au moins deux individus encagoulés avait fait irruption dans le fast food un peu avant minuit et auraient tiré en l'air avant de tenter de s'emparer de la caisse. Ils ont réussi à prendre la fuite. Il n'y a pas eu des blessés. Ils sont répartis avec un maigre butin estimé à 220 euros. Il s'agissait des fonds de caisses.

jm/mb/www.ipreunion.com (mis en ligne mardi 18 juillet 20127 à 7h05 - Actualisation en direct)

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Tant que l'éducation et le respect ne seront pas une priorité, ce genre d’exactions ne feront qu'augmenter.