Un bidon avec des empreintes et des traces a été envoyé en Métropole :

Mystère Mathieu Caizergues - L'ADN parlera "raisonnablement" d'ici la fin du mois


Publié / Actualisé
Les recherches autour de Mathieu Caizergues, le jeune gendarme porté disparu depuis trois mois, continuent. Elles n'ont jamais cessé assurent les enquêteurs. On devrait connaître d'ici la fin du mois les résultats des relevés d'empreintes et d'ADN réalisés sur la bouteille d'eau qu'aurait manipulée le gendarme mobile à la Crête dans les hauts de Saint-Joseph. Cet objet a été retrouvé par des pique-niqueurs le 9 septembre dernier.
Les recherches autour de Mathieu Caizergues, le jeune gendarme porté disparu depuis trois mois, continuent. Elles n'ont jamais cessé assurent les enquêteurs. On devrait connaître d'ici la fin du mois les résultats des relevés d'empreintes et d'ADN réalisés sur la bouteille d'eau qu'aurait manipulée le gendarme mobile à la Crête dans les hauts de Saint-Joseph. Cet objet a été retrouvé par des pique-niqueurs le 9 septembre dernier.

 

Les gendarmes vérifient toutes les pistes. "Les opérations de police technique ont été faites sur l’objet remis par les pique-niqueurs. Il a été envoyé en métropole pour des analyses. Comme dans tout relevé, on recherche tout type de traces. De l’ADN, des empreintes… Je présume que l’on aura raisonnablement des résultats avant la fin du mois", explique une source proche de l’enquête. La même source ajoute que différents témoins ont été entendus et continuent de l'être.

Lire aussi Mathieu Caizergues aperçu pour la dernière fois à Mafate

"Aucune piste n’est écartée, toutes les portes sont ouvertes. Les recherches sur le terrain sont effectuées dans toute l’île. Elles n’ont jamais cessé", insiste  la même source. Selon elle, chaque gendarme garde en tête la disparition de Mathieu Caizergues. "Les enquêteurs rencontrent les témoins et recoupent les informations recueillies. Il peut y avoir des appels de personnes qui croient ou pensent bien faire. Pas mal de témoins ont été auditionnés. L’enquête est assez conséquente".

Lire aussi : Gendarme disparu à Mafate - Les recherches ont repris

Dans le même temps, la contre-enquête de la famille du randonneur porté disparu depuis le 23 juin 2017 se poursuit. Ce mercredi 20 septembre, Delphine, la mère de Mathieu, préfère ne pas trop en dire sur les lieux de recherche. Contactée ce matin par Imaz Press Réunion, elle lançait : "Je ne dirai pas où vont se dérouler nos recherches ce jour. Je vous en parlerai plus tard." Elle et ses proches concentrent leurs efforts dans le Sud de l’île. Depuis une semaine, ils placardent un nouvel avis de recherche et tentent de vérifier la véracité des signalements effectués par des témoins qui auraient aperçu son fils.

Lire aussi : Mathieu Caizergues aurait été vu en vie dans les hauts de Saint-Joseph

Pour rappel, Delphine Caizergues et ses proches sont revenus à La Réunion ce 13 septembre après que des témoins-  jugés dignes de foi par la famille -, aient indiqué avoir vu . Mathieu Caizergues à la Crête dans les hauts de Saint-Joseph. Coiffeuse de métier, la mère du jeune homme a arrêté son activité professionnelle pour tenter de retrouver Mathieu. Depuis, les proches et des bénévoles s’activent dans ce même but.

Lire aussi: Delphine Caizergues : "Je vais retrouver mon fils, j'en suis convaincue"

Si vous avez des informations concernant Mathieu, contactez la gendarmerie en composant le 17 ou en appelant la famille au 06 50 48 40 13.
 

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !