Il avait renversé les barrières de sécurité à l'arrivée des coureurs cyclistes, blessant deux d'entre eux :

Tour de l'île cycliste 2016 - Prison ferme pour Jean-Bernard Boyer


Publié / Actualisé
Jean-Bernard Boyer a écopé de 16 mois de prison ferme après avoir renversé volontairement les barrières de sécurité sur l'étape portoise du Tour de l'île cycliste 2016, blessant deux coureurs. Le père du coureur Jonathan Boyer, agissant "sous le coup de la colère", voulait protéger son enfant, après que ce dernier ait chuté quelques instants plutôt sur le parcours. Selon les informations du Journal de l'Ile, a juge est allée au delà des 8 mois de prison avec sursis requis par le parquet lors d'une première audience le 19 septembre dernier. (Photo d'illustration)
Jean-Bernard Boyer a écopé de 16 mois de prison ferme après avoir renversé volontairement les barrières de sécurité sur l'étape portoise du Tour de l'île cycliste 2016, blessant deux coureurs. Le père du coureur Jonathan Boyer, agissant "sous le coup de la colère", voulait protéger son enfant, après que ce dernier ait chuté quelques instants plutôt sur le parcours. Selon les informations du Journal de l'Ile, a juge est allée au delà des 8 mois de prison avec sursis requis par le parquet lors d'une première audience le 19 septembre dernier. (Photo d'illustration)

"Jean-Bernard Boyer a donc "été condamné à 10 mois de prison ferme, sans mandat de dépôt. La juge a également révoqué une partie des deux ans de prison avec sursis prononcés à son encontre le 11 décembre 2014 dans l’affaire de blanchiment d’argent liée à la gestion souterraine de la boutique familiale installée à la Grande Montée" précise le Journal de l'Ile.

Cependant, la demande de 5.000 euros de dommages et intérêts exprimée par le Vélo club Dionysien a été jugée irrecevable par le tribunal. De son côté, son avocat Me Georges-André Hoarau a indiqué à nos confrères du JIR qu’il " n’était pas exclu que nous faisions néanmoins appel de la peine prononcée ".

Lire aussi : Le Port : un homme renverse volontairement des barrières, des coureurs et un enfant blessés

Pour rappel, Jean-Bernard Boyer blessait grièvement deux coureurs lancés sur un sprint lors de l’étape portoise du Tour de l’île cycliste 2016, en renversant les barrières sécurité aux abords du parcours. Les deux victimes n'ont pas participé au procès, l'un d'entre eux ayant abandonné les poursuites en échange d'une somme d'argent, termine le journal.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !