Recherches de l'apnéiste disparu en mer (actualisé) :

Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le lagon ce mardi après-midi


Publié / Actualisé
Porté disparu depuis vendredi soir dernier, les recherches pour retrouver le corps de l'apnéiste d'une quarantaine d'années se sont poursuivis à Saint-Gilles-les-Bains ce mardi 26 décembre 2017. Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le lagon en début d'après-midi. La brigade de gendarmerie de la station balnéaire sillonne la zone du port le matin et l'après-midi. "Les recherches continuent dans le cadre du service courant mais en version allégée afin de retrouver le corps", précise-t-on de source gendarmerie. (Photo d'archives)
Porté disparu depuis vendredi soir dernier, les recherches pour retrouver le corps de l'apnéiste d'une quarantaine d'années se sont poursuivis à Saint-Gilles-les-Bains ce mardi 26 décembre 2017. Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le lagon en début d'après-midi. La brigade de gendarmerie de la station balnéaire sillonne la zone du port le matin et l'après-midi. "Les recherches continuent dans le cadre du service courant mais en version allégée afin de retrouver le corps", précise-t-on de source gendarmerie. (Photo d'archives)

Selon le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS), un hélicoptère de la Section Aérienne de Gendarmerie (SAG) a effectué un vol d'une vingtaine de minutes en début d'après-midi ce mardi, au-dessus du lagon de Saint-Gilles-les-Bains. L'enquête passe désormais dans le "domaine judiciaire" selon un officier du CROSS.

Les moyens de la brigade nautique du Service départemental d'incendie et de secours  (SDIS) et du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) n'ont, eux, pas été engagés. Ni ceux de la Section aérienne de Gendarmerie (SAG) même si ce lundi ses membres effectuaient une sortie.

Des gendarmes réalisent, eux, des patrouilles pédestres autour du port de Saint-Gilles afin de voir si le corps du plongeur n'a pas été ramené par le courant vers le rivage. D'autres militaires qui sécurisent les plages durant la grosse fréquentation des vacances scolaires ont aussi été alertés sur cette disparition. Il leur a été demandé d'ouvrir l'œil.

Pour rappel, un dispositif de recgercges a été mis en place samedi dernier à 6h30 du matin. Il a été perturbé par la forte houle.

"Un important dispositif de sauvetage en mer a été mis en œuvre hier dans la soirée par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion afin de retrouver un plongeur apnéiste disparu au large du port de Saint-Gilles", a indiqué la préfecture dans un communiqué ce samedi.

Le Cross a été averti à 23h30 ce vendredi par un ami de plongeur. Des investigations de nuit ont ensuite été menées et ont permis de retrouver du matériel de chasse sous-marine (fusils), une bouée et des clés appartenant au plongeur.

Le dispositif de recherches, remis en place ce samedi à 6h30, a été momentanément stoppé peu après 10 heures, en raison de la forte houle.

Plongeurs de la brigade nautique de la gendarmerie, plongeurs de la garde nautique du Sdis (Service départemental d'incendie et de secours), hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie et vedette de la Snsm se sont rendus sur place.

Le disparu, en combinaison de plongée, est âgé d'une quarantaine d'années. Le Cross renouvelle ses consignes de prudence envers l'ensemble des usagers de la mer : "Il est recommandé de signaler à la famille ou à des amis les zones fréquentées avant de partir en mer et d’effectuer les plongées au moins à deux. Il convient également de vérifier les conditions météorologiques avant tout départ en mer ou activité nautique".

hf/ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Apnéa, Posté
La chasse sous marine à 22H c'est du BRACONNAGE!