Dans le cadre d'une affaire de violences avec armes :

Nouvelle opération des forces de l'ordre à Sainte-Clotilde


Publié / Actualisé
Ce mercredi 2 mai 2018, une opération des forces de l'ordre s'est effectuée dans une résidence de Sainte-Clotilde. Les policiers ont investi un immeuble situé près de l'hôtel Tulip'Inn et du Crédit Agricole, non loin du Chaudron. Ces interpellations se sont déroulées dans le cadre d'une affaire de violences avec armes et menaces. Ce déploiement fait suite à plusieurs vagues de perquisitions ayant eu cours en avril. (Photo archives)
Ce mercredi 2 mai 2018, une opération des forces de l'ordre s'est effectuée dans une résidence de Sainte-Clotilde. Les policiers ont investi un immeuble situé près de l'hôtel Tulip'Inn et du Crédit Agricole, non loin du Chaudron. Ces interpellations se sont déroulées dans le cadre d'une affaire de violences avec armes et menaces. Ce déploiement fait suite à plusieurs vagues de perquisitions ayant eu cours en avril. (Photo archives)

C'est vers 6 heures ce matin que les policiers ont été vus dans une résidence de Sainte-Clotilde située près du Crédit Agricole. Encagoulés, ils ont investi l'immeuble et bouclé la zone. L'opération a été menée conjointement par la Sûreté Départementale ainsi que le Service d'intervention, d'aide et d'assistance de proximité (SIAAP). Ces interpellations se sont déroulées dans le cadre d'une affaire pour violences avec armes et menaces.

Cette opération fait suite à une vague de perquisitions en cours depuis le mois d'avril. Dans le cadre d'une enquête sur un vaste réseau de trafic de cocaïne, MDMA, ecstasy et cannabis, une importante opération de police s'est déroulée le 16 avril. Les policiers se sont déployés dans au moins cinq communes de l'île. Huit personnes, dont trois femmes, ont été interpellées.

Lire aussi - Un réseau de trafic de drogue démantelé

Dès le lendemain, une dizaine de gendarmes de la compagnie de Saint-Pierre a investi un appartement de la cité Jacques Coeur, dans le quartier de la Providence à Saint-Denis. Un homme a été interpellé. Des perquisitions ont également eu lieu dans d'autres quartiers de Saint-Denis ainsi qu'à Saint-Pierre où d'autres individus ont été arrêtés. En tout, ce sont 14 personnes qui ont été placées en garde à vue. Cette opération de la gendarmerie faisait suite à une enquête ouverte par le parquet de Saint-Pierre en octobre 2017.

Lire aussi - Perquisition des gendarmes, 14 personnes en garde à vue

Ce lundi 30 avril, 70 militaires ont été mobilisés pour interpeller sept suspects. Et ce, dans le but de démanteler un nouveau réseau de trafic de stupéfiants.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !