Le contrôle routier a mal tourné :

Saint-Denis : un automobiliste fonce sur une patrouile de police


Publié / Actualisé
Un contrôle routier mené par la police a mal tourné ce dimanche soir 7 octobre 2018 à Saint-Denis. Au niveau du rond-point de la technopole de la Bretagne un automobiliste a refusé de s'arrêter et a foncé sur l'un des policiers le heurtant au poignet. La patrouille s'est lancée à la poursuite de l'automobiliste sans pouvoir l'interpeller. "Pendant les recherches le véhicule de police s'est retrouvé face à un motocycliste qui n'a pas voulu s'arrêter malgré le non port du casque" indique le syndicat Alliance Police Nationale. "La moto a heurté le fourgon. Pendant que les policiers appelaient les secours ils ont été pris à partie par une cinquantaine de jeunes . A 3 contre 50, on a frôlé le drame" proteste le syndicat.
Un contrôle routier mené par la police a mal tourné ce dimanche soir 7 octobre 2018 à Saint-Denis. Au niveau du rond-point de la technopole de la Bretagne un automobiliste a refusé de s'arrêter et a foncé sur l'un des policiers le heurtant au poignet. La patrouille s'est lancée à la poursuite de l'automobiliste sans pouvoir l'interpeller. "Pendant les recherches le véhicule de police s'est retrouvé face à un motocycliste qui n'a pas voulu s'arrêter malgré le non port du casque" indique le syndicat Alliance Police Nationale. "La moto a heurté le fourgon. Pendant que les policiers appelaient les secours ils ont été pris à partie par une cinquantaine de jeunes . A 3 contre 50, on a frôlé le drame" proteste le syndicat.

Alliance Police Nationale dit ensuite "dénoncer encore une fois les violences envers les forces de l'ordre, réclamer désespérément une volonté politique et hiérarchique pour mettre fin aux problèmes des rodéos du dimanche, féliciter les collègues pour leur sang froid et leur engagement sans faille au quotidien".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Labelvi, Posté
Peut-être une solution : prévoir un endroit clos où les dingues du guidons et du volant peuvent se défouler, les responsabiliser en leur faisant signer un document officiel qui stipulerait que tous les incidents matériels et surtout corporels resteraient complètement à leur charge (frais d’ambulance, hôpital,arrêt de travail et le reste), que toutes plaintes(nuisances sonores par exemple) seraient traitées avec la plus grande sévérité.