22 conduites en état d'alcoolémie, 11 sous stupéfiants :

Gendarmerie : 109 infractions constatées dont 100 génératrices d'accidents graves, 27 permis retirés


Publié / Actualisé
On ne change pas une équipe qui gagne : ce week-end du 12 au 14 octobre 2018, les motocyclistes de l'EDSR et des unités territoriales de gendarmerie ont encore ouvert l'oeil, sorti les radars et dégainé le carnet de contraventions. Et ce n'était pas du luxe : 109 infractions dont 100 génératrices d'accidents graves ont été constatées et 27 permis retirés sur le champ. A un automobiliste à Saint-Louis est revenu le titre contestable de champion du plus important cumul de risques : positif à l'alcool, au zamal et aux amphétamines et permis non prorogé !
On ne change pas une équipe qui gagne : ce week-end du 12 au 14 octobre 2018, les motocyclistes de l'EDSR et des unités territoriales de gendarmerie ont encore ouvert l'oeil, sorti les radars et dégainé le carnet de contraventions. Et ce n'était pas du luxe : 109 infractions dont 100 génératrices d'accidents graves ont été constatées et 27 permis retirés sur le champ. A un automobiliste à Saint-Louis est revenu le titre contestable de champion du plus important cumul de risques : positif à l'alcool, au zamal et aux amphétamines et permis non prorogé !

Le bilan des contrôles de ce week-end est une nouvelle fois sans appel :
- 22 conduites en état d'alcoolémie dont 11 délictuelles (taux égal ou supérieur à 0,40 mg/litre d'air expiré) ;
- 11 conduites après usage de stupéfiants ;
- 5 conduites sans permis ou en violation à une restriction au droit de conduire ;
- 5 défauts d'assurance ;
- 33 dépassements de la vitesse autorisée avec interception dont un de plus de 40 km/h (138 retenue pour 90 KM/H) ;
- 11 infractions aux règles de priorité ;
- 13 usages de téléphone tenu en main ;
- 3 non port ceinture ;
- 4 non port de casque.

La palme du plus important cumul de risques revient à ce conducteur contrôlé ce dimanche après-midi sur la commune de Saint Louis au cours d'un dispositif mis en place en marge d'une rave party.  Le mis en cause circulait avec un permis ce conduire non prorogé, était positif à l'alcool (0,94 mg/litre d'air), au zamal et amphétamines. Son véhicule a été saisi et placé en fourrière.

Au cours de ce service, quatre autres usagers ont été verbalisés pour conduite sous l'emprise de l'alcool (CEA) avec des taux délictuels !

La nuit précédente, à Sainte-Marie, les gendarmes locaux et les motards de Saint-Benoit ont aussi relevé trois conduites en état d'alcoolémie dont deux délictuelles ainsi qu'une conduite après usage de stupéfiants.

Au bilan sur l'ensemble de ces contrôles, 27 permis de conduire ont été retenus sur le champ.

Cet engagement de nos unités n'a malheureusement pas empêché un motard de trouver la mort à l'Entre-Deux hier soir dans ce qui semblerait être d'après les premières constatations, une manœuvre de dépassement qui s'est mal terminée. Le pilote de la moto, quadragénaire, a percuté de plein fouet un véhicule circulant en sens inverse dans des circonstances qui seront établies par l'enquête en cours.

Ce week-end aura été particulièrement marqué par les accidents provoqués par l'alcool. Sur l'ensemble des deux nuits, les unités sont intervenues sur pas moins de 12 accidents dont 8 impliquant un conducteur de voiture ou pilote de scooter trop alcoolisé. Ces faits n'ont pas provoqué de blessures graves.

Ce constat récurrent chaque week-end,  démontre que l'insécurité de nos routes sera toujours de mise tant que les usagers n'auront pas pris conscience de l'incompatibilité de l'alcool et des stupéfiants avec la conduite d'un véhicule.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !