Aucune piste privilégiée :

Toujours sans nouvelle de Martin Pennica


Publié / Actualisé
Les recherches se poursuivent pour retrouver Martin Pennica, un étudiant réunionnais de 24 ans. L'interne en médecine ORL a été vu pour la dernière fois dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 janvier à la sortie d'une boîte nuit rue Esprit-de-Lois à Bordeaux. Depuis, plus de nouvelle. Ce mardi 22 janvier, un hélicoptère a sillonné la zone pour retrouver une trace du jeune homme. La brigade nautique est également mobilisée, elle patrouille sur la Garonne pour relever le moindre élément permettant de retrouver Martin Pennica. Les comptes bancaires du réunionnais ont aussi été épluchés et les images de vidéosurveillance exploitées. Rien n'est encore ressorti de ces recherches. Grâce à l'appel publié par les forces de l'ordre sur les réseaux sociaux, plusieurs témoins se sont faits connaître. Ils sont actuellement auditionnés. Pour le moment, la quinzaine d'enquêteurs mobilisés sur le dossier n'écarte aucune hypothèse. De la piste crapuleuse à la disparition volontaire. Les proches de Martin Pennica sont sur place. Ses amis de l'association des Internes des Hôpitaux de Bordeaux, ceux qui avaient lancé l'alerte sur les réseaux sociaux restent eux aussi mobilisés.
Les recherches se poursuivent pour retrouver Martin Pennica, un étudiant réunionnais de 24 ans. L'interne en médecine ORL a été vu pour la dernière fois dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 janvier à la sortie d'une boîte nuit rue Esprit-de-Lois à Bordeaux. Depuis, plus de nouvelle. Ce mardi 22 janvier, un hélicoptère a sillonné la zone pour retrouver une trace du jeune homme. La brigade nautique est également mobilisée, elle patrouille sur la Garonne pour relever le moindre élément permettant de retrouver Martin Pennica. Les comptes bancaires du réunionnais ont aussi été épluchés et les images de vidéosurveillance exploitées. Rien n'est encore ressorti de ces recherches. Grâce à l'appel publié par les forces de l'ordre sur les réseaux sociaux, plusieurs témoins se sont faits connaître. Ils sont actuellement auditionnés. Pour le moment, la quinzaine d'enquêteurs mobilisés sur le dossier n'écarte aucune hypothèse. De la piste crapuleuse à la disparition volontaire. Les proches de Martin Pennica sont sur place. Ses amis de l'association des Internes des Hôpitaux de Bordeaux, ceux qui avaient lancé l'alerte sur les réseaux sociaux restent eux aussi mobilisés.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Carolinebdx, Posté
Bonjour le problème à Bordeaux est la Garonne horriblement dangereuse. nous n'avons pas assez d'infos pour les nouveaux arrivants et souvent nos jeunes un peu eméchés passent les barrières de protections pour uriner directement dans l'eau. fin de soirée, alcool et fatigue ont raison de leur équilibre .... c'est alors que le drame arrive. les voutes aspirent les jeunes et ils perdent tout repères ... et se noient en quelques minutes ...
Nous les locaux donnons l'info à nos enfants mais beaucoup ne se doutent pas de la dangerosité de la Garonne ...
je suis terriblement attristée par cette nouvelle.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...