Le jeune réunionnais a disparu à Bordeaux :

Toujours sans nouvelles de Martin Pennica


Publié / Actualisé
Il n'y a toujours aucune nouvelle de Martin Pennica. Ce jeune réunionnais de 24 ans, interne en médecine ORL à Bordeaux n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du vendredi 18 au samedi 19 janvier 2019. Il sortait alors de discothèque. "C'est dur pour sa famille à qui on pense beaucoup, pour ses proches, pour ses amis. On est tous bouleversés. Le pire c'est de ne rien savoir. En plus, tout le monde apprécie Martin", confie Thomas, un camarade de promotion du jeune homme cité par leparisien.fr.
Il n'y a toujours aucune nouvelle de Martin Pennica. Ce jeune réunionnais de 24 ans, interne en médecine ORL à Bordeaux n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du vendredi 18 au samedi 19 janvier 2019. Il sortait alors de discothèque. "C'est dur pour sa famille à qui on pense beaucoup, pour ses proches, pour ses amis. On est tous bouleversés. Le pire c'est de ne rien savoir. En plus, tout le monde apprécie Martin", confie Thomas, un camarade de promotion du jeune homme cité par leparisien.fr.

"Que s’est-il passé à la sortie de la discothèque le Cercle, rue Esprit-des-Lois, un des hauts lieux de la vie nocturne bordelaise situé en plein centre-ville ?" se demande leparisien.fr

Ce soir-là, le jeune étudiant est en discothèque une dizaine d’amis. L’établissement est bondé, comme tous les week-ends. Au fil de la soirée, ils se perdent peu à peu de vue, sans s’inquiéter pour autant. Mais le lendemain, Martin ne répond pas sur son téléphone portable et il est introuvable" note le site d'information.

L’inquiétude est immédiate. Les parents de Martin viennent de La Réunion pour participer aux recherches qui ont été lancées par la police dès le 21 janvier à la suite de l'ouverture d'une enquête pour disparition inquiétante. Ses amis de l’association des internes des hôpitaux de Bordeaux lancent un appel sur Facebook

Les forces de l'ordre survolent en hélicoptère la Garonne, un fleuve situé à proximité de la discothèque, des affichetres sont apposées dans tout le centre-ville, la brigade fluviale patrouille sur le fleuve à la recherche du moindre élément" note leparisien.fr.

En vain

Lire aussi => Disparition de Martin Pennica : les recherches se poursuivent

"Selon les premiers éléments de l’enquête, Martin Pennica serait ressorti seul du Cercle (une discothèque - ndlr) à 5 heures du matin, avec seulement une chemise sur le dos et visiblement pas dans son état normal. Sur la base des constatations réalisées à partir des images de caméra de surveillance et de la géolocalisation de son téléphone portable, l’étudiant se serait dirigé vers les quais situés à 500 m de là. Pourquoi ? Mystère" relate le site d'information.

Chute accidentelle dans la Garonne ou mauvaise rencontre, les enquêteurs n'écartent aucune piste, mais celle d'une disparition volontaire leur semble peu plaisible.

"Quatre semaines après la disparition de Martin, le mystère demeure. Selon un proche de l’enquête, la piste de la noyade après une chute accidentelle dans la Garonne serait privilégiée" termine leparisien.fr
 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !