La brigade anti-criminalité l'a interpellé ce matin :

Le gérant de la station-service qui vendait du zamal placé en garde à vue


Publié / Actualisé
Ce mardi 16 juillet 2019 dans la matinée, la Brigade anti-criminalité (BAC) a procédé à l'interpellation du gérant de la station-service dionysienne qui vendait du cannabis thérapeutique. Il a ensuite été placé en garde à vue. La presse avait révélé il y a quelques jours que cette enseigne vendait en libre-service du zamal à faible dose de THC (tétrahydrocannabinol, la principale molécule active du cannabis). Le produit est destiné à une consommation thérapeutique liée à son taux de cannabidiol (CBD). Ce composant du cannabis est réputé avoir des effets bénéfiques pour la santé. Il n'est pas interdit par la loi. Tout le stock de CBD a toutefois été saisi par la police (Photos www.ipreunion.com)
Ce mardi 16 juillet 2019 dans la matinée, la Brigade anti-criminalité (BAC) a procédé à l'interpellation du gérant de la station-service dionysienne qui vendait du cannabis thérapeutique. Il a ensuite été placé en garde à vue. La presse avait révélé il y a quelques jours que cette enseigne vendait en libre-service du zamal à faible dose de THC (tétrahydrocannabinol, la principale molécule active du cannabis). Le produit est destiné à une consommation thérapeutique liée à son taux de cannabidiol (CBD). Ce composant du cannabis est réputé avoir des effets bénéfiques pour la santé. Il n'est pas interdit par la loi. Tout le stock de CBD a toutefois été saisi par la police (Photos www.ipreunion.com)
   

2 Commentaire(s)

Marc, Posté
Bien mieux que l eroine et les médicaments
Irène , Posté
Qu il ne faut pas vendre ce produit et que la bac a bien fait sonboulot
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)