Ses jours ne sont pas en danger :

Le journaliste Patrick Millan blessé par balles à Madagascar


Publié / Actualisé
Patrick Millan, rédacteur en chef du groupe Kwezi (Kwezi TV/radio et France Mayotte matin) à Mayotte , a été agressé ce week-end par des cambrioleurs à Mahajanga (Madagascar). Il a été blessé par arme à feu à la main et à la poitrine. Comme nos confrères de Mayotte 1ère nous avons décidé de ne pas diffuser les photos de cette agression. Les jours du journaliste ne sont pas en danger, mais il reste hospitalisé. La rédaction d'Imaz Press Réunion, qui a l'habitude de collaborer avec Patrick Millan lui souhaite un prompt rétablissement. (Photo Mayotte 1ère)
Patrick Millan, rédacteur en chef du groupe Kwezi (Kwezi TV/radio et France Mayotte matin) à Mayotte , a été agressé ce week-end par des cambrioleurs à Mahajanga (Madagascar). Il a été blessé par arme à feu à la main et à la poitrine. Comme nos confrères de Mayotte 1ère nous avons décidé de ne pas diffuser les photos de cette agression. Les jours du journaliste ne sont pas en danger, mais il reste hospitalisé. La rédaction d'Imaz Press Réunion, qui a l'habitude de collaborer avec Patrick Millan lui souhaite un prompt rétablissement. (Photo Mayotte 1ère)

Patrick Millan a été agressé alors qu'il passait un week-end en famille à Madagascar, plus précisément dans la ville de Mahajanga. Le rédacteur en chef de Kwezi - et France Mayotte Matin - a été victime d'un tir par balles. Les photos tranmises étant particulièrement difficiles à regarder, nous avons choisi de ne pas les publier.

Le journaliste a été réveillé dans la nuit par les voleurs, il les a surpris en plein cambriolage et leur a fait face. C'est là que les agresseurs lui ont tiré dessus, avant de s’enfuir. Patrick Millan a été touché à la poitrine et à la main, qu'il a placée sur le canon du fusil pour empêcher le coup. S'il est légèrement blessé au thorax, l'état de sa main semble plus préoccupant selon les médecins et la blessure est grave.

Notre rédaction lui souhaite un prompt rétablissement.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

, depuis son mobile, Posté