Saint-Pierre :

Michel Fontaine et son équipe visés par des galets en plein meeting


Publié / Actualisé
Le maire de Saint-Pierre et candidat aux élections municipales Michel Fontaine organisait un meeting dans la soirée du samedi 7 mars sur la Ligne Paradis. Mais cette réunion a été perturbée par l'arrivée de plusieurs individus qui se sont présentés galets à la main avant de les lancer sur l'équipe de campagne. "Les méthodes du passé" ressurgissent se désole le candidat sur la page Facebook de sa campagne. Michel Fontaine indique qu'une plainte sera déposée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le maire de Saint-Pierre et candidat aux élections municipales Michel Fontaine organisait un meeting dans la soirée du samedi 7 mars sur la Ligne Paradis. Mais cette réunion a été perturbée par l'arrivée de plusieurs individus qui se sont présentés galets à la main avant de les lancer sur l'équipe de campagne. "Les méthodes du passé" ressurgissent se désole le candidat sur la page Facebook de sa campagne. Michel Fontaine indique qu'une plainte sera déposée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Ce soir, notre réunion a été attaquée à coups de galets : les méthodes du passé ressurgissent. Je ne transigerai pas sur la liberté d'expression dans notre commune : c'est une question de principe" écrit Michel Fontaine sur la page de sa campagne.

"J'appelle tous ceux que la violence pourrait tenter à ne pas écouter les manipulateurs. Le rôle d'un politique, d'un élu digne de ce nom n'est pas de diviser mais au contraire, de tendre la main" ajoute-t-il.

Il précise dans un communiqué que "des individus ont surgi et lancé des bouteilles de verre et des pierres sur la population et les candidats avant de prendre la fuite" sans faire état de blessés. "Michel Fontaine dénonce ces comportements lâches, inacceptables, contraire à l’expression démocratique et à l’éthique en politique." Il indique égagelement qu'"une plainte sera déposée contre cette agression."

Rappelons que ce jeudi 5 mars, une autre candidate s'est également faite agresser, cette fois en pleine rue. Yvette Duchemann, en lice pour la mairie de Saint-Denis, et l'un de ses colistiers se sont faits attaquer au Brûlé alors qu'ils posaient des affiches de campagne. Une dizaine d'individus les ont pris à partie. La candidate écologiste a été saisie par le col et son colistier a été frappé. Le préfet de La Réunion Jacques Billant et le procureur de Saint-Denis Eric Tuffery ont condamné "cet acte de violence inacceptable".

Lire aussi : Saint-Denis : la candidate écologiste Yvette Duchemann et son colistier agressés au Brûlé

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Ex frères, depuis son mobile, Posté
Tiens , aucun communiqué de Didier Robert qui l.avait fait pour mme ducheman ....