[LIVE - PHOTOS - VIDÉOS] Bombe factice au Moufia (actualisé) :

Le jeune homme interpellé déjà impliqué dans le réseau jihadiste de Nail Varatchia


Publié / Actualisé
Une alerte à la bombe artisanale a été donnée rue d'Anjou au Moufia (Saint-Denis), ce lundi matin 14 septembre 2020, non loin du conseil régional et à quelques pas de l'université. Un important cordon de sécurité a été installé autour du périmètre qui a été bouclé pendant plusieurs heures. Les résidents d'un immeuble ont été évacués pendant 3 heures avant de pouvoir retourner chez eux. Les démineurs avaient établi qu'il s'agissait d'une bombe factice. Sur place, Imaz Press a pu filmer une bouteille de gaz disposée au centre de l'appartement investigué, ainsi qu'un Coran et un petit tapis de prière. Le jeune homme de 23 ans locataire de l'appartement a été interpellé par la police en milieu d'après-midi. Ce dimanche il avait filmé son installation factice à l'intérieur de son appartement et avait posté la vidéo sur les réseaux sociaux. Ce lundi matin, il a expliqué à des médecins que son appartement été piégé, d'où l'opération de police. Il n'est pas inconnu des forces de l'ordre et il est fiché au fichier des auteurs d'infractions terroristes (Fijait). En 2015 il avait déjà été impliqué dans le réseau jihadiste de Nail Varatchia (Photos rb/www.ipreunion.com)
Une alerte à la bombe artisanale a été donnée rue d'Anjou au Moufia (Saint-Denis), ce lundi matin 14 septembre 2020, non loin du conseil régional et à quelques pas de l'université. Un important cordon de sécurité a été installé autour du périmètre qui a été bouclé pendant plusieurs heures. Les résidents d'un immeuble ont été évacués pendant 3 heures avant de pouvoir retourner chez eux. Les démineurs avaient établi qu'il s'agissait d'une bombe factice. Sur place, Imaz Press a pu filmer une bouteille de gaz disposée au centre de l'appartement investigué, ainsi qu'un Coran et un petit tapis de prière. Le jeune homme de 23 ans locataire de l'appartement a été interpellé par la police en milieu d'après-midi. Ce dimanche il avait filmé son installation factice à l'intérieur de son appartement et avait posté la vidéo sur les réseaux sociaux. Ce lundi matin, il a expliqué à des médecins que son appartement été piégé, d'où l'opération de police. Il n'est pas inconnu des forces de l'ordre et il est fiché au fichier des auteurs d'infractions terroristes (Fijait). En 2015 il avait déjà été impliqué dans le réseau jihadiste de Nail Varatchia (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez leur live :

Ce lundi 14 septembre, aux alentours de 9h30, une alerte à la bombe artisanale a été donnée rue d'Anjou au Moifia (Saint-Denis). Il s'agit d'un périmètre proche de l'université et du conseil régional.

Les résidents d'un immeuble ont été évacués sur demande des forces de l'ordre. Policiers et pompiers étaient sur place, ainsi qu'une équipe du Nedex (neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs) de l'armée.

Toute la rue a été bouclée pendant environ 3 heures.

Le locataire de l'appartement concerné par l'opération est un jeune homme vivant au 3ème étage dans cet immeuble de 6 étages. Les résidents ont pu regagner leur appartement peu avant 13h. Le Nedex venait d'établir que le dispositif installé dans l'appartement été factice.

Imaz Press a pu suivre ces résidents et entrer dans l'immeuble en question. Dans l'appartement du jeune homme dont la porte était ouverte on pouvait voir une bouteille de gaz disposée au centre de la pièce principale quasiment vide de meubles. Un coran était posé sur un chevalet devant un tapis de prière.

Regardez :

Les résidents que nous avons pu interroger indiquent ne rien avoir rien remarquer de suspect dans le comportement de ce locataire. "On le voyait assez souvent, mais on se disait juste "bonjour", "bonsoir". Il n'a jamais posé de problème, il était plutôt tranquille" a commenté l'un des voisins résidant dans l'immeuble du jeune homme.

Déjà connu pour des faits de radicalisation

Fait notable ce jeune homme n'est pas inconnu des forces de l'ordre et de la justice. il est fiché au fichier des auteurs d'infractions terroristes (Fijait)

En juin 2015, alors âgé de 18 ans, il avait interpellé en même temps que quatre autres personnes, dont son frère et Naïl Varatchia, le prédicateur salafiste surnommé "l'Egyptien".

Âgé à l'époque de 21 ans ce prédicateur salafiste surnommé l'Egyptien en raison de sa bonne connaissance de l'arabe, aurait exercé son influence sur six personnes qui seraient ensuite parties en Syrie. Il serait notamment responsable du départ d'un Saint-Andréen mort en Irak en avril 2015 lors d'une opération de l'armée contre les forces de Daech.

Souffrant de faiblesse psychologie, le jeune homme interpellé ce lundi voulait lui aussi rejoindre la Syrie. Il a été interpellé avant de mettre son projet à exécution.

Quant à Naïl Varatchia, transféré en Métropole après son arrestation, il avait été jugé par le tribunal de Paris. En octobre 2018, il avait été  condamné à huit ans de prison, assortis d'une période de sûreté des deux tiers de la condamnation.

En octobre 2019, il était de retour à La Réunion pour purger sa peine au centre pénitencier de Domenjod.

Depuis ces faits, le jeune homme interpellé ce lundi au Moufia était suivi par des médecins. Il est toujours fragile psychologiquement. Il était également surveillé par les forces de l'ordre. Les circonstances  qui ont conduit à l'opération de ce lundi matin n'ont pas été révélées dans le détail, mais selon nos informations le jeune homme aurait indiqué à des médecins ce lundi matin qu'une bome artisanale se trouvait à son domicile. C'est ce qui aurait provoqué l'opération de police.

Dimanche, le jeune homme avait posté sur les réseaux sociaux une vidéo montrant l'interieur de son appartement. Tenant des propos décousus, il explique que la bouteille de gaz reliée à des fils de chargeurs de téléphone et à des écouteurs sert "à créer des aimants et à attirer des ondes positives". Regardez :

Le jeune homme a été placé en garde à vue. Il doit faire l'objet d'une expertise psychiatrique pour évaluer son degré de responsabiité mentale.

mb/ rb/ mm/ www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Zozimé, Posté
Mais comment peut on dijoncté comme ça et c le cas de le dire avec tous ces files . Il est si jeune
7AC, Posté
Ce que j'en pense ?Avant qu'il ne fasse des victimes, faites en sorte qu'il en soit une en premier.