Opération anti pousse :

Saint-Pierre : huit cyclomoteurs "gonflés" mis en fourrière par la police


Publié / Actualisé
Huit cyclomoteurs "trafiqués" pour pouvoir rouler à une vitesse supérieure aux 45 km/h autorisés ont été contrôlés par la police dans la nuit du vendredi 18 septembre au samedi 19 septembre 2020 à Saint-Pierre. Les véhicules ont été mis en fourrière dans le cadre ce cette opération anti pousse. "Les cyclomoteurs étaient en capacité de rouler à des vitesses supérieures à 80 km/h pour une limitation théorique de 45 km/h. La vitesse la plus importante relevée étant de 123 km/h" précise la police. 39 contraventions ont été relevées au cours de cette opération (Photo Police nationale)
Huit cyclomoteurs "trafiqués" pour pouvoir rouler à une vitesse supérieure aux 45 km/h autorisés ont été contrôlés par la police dans la nuit du vendredi 18 septembre au samedi 19 septembre 2020 à Saint-Pierre. Les véhicules ont été mis en fourrière dans le cadre ce cette opération anti pousse. "Les cyclomoteurs étaient en capacité de rouler à des vitesses supérieures à 80 km/h pour une limitation théorique de 45 km/h. La vitesse la plus importante relevée étant de 123 km/h" précise la police. 39 contraventions ont été relevées au cours de cette opération (Photo Police nationale)

Mené par la formation motocycliste assistée du groupe de sécurité routière et de l'unité canine, le contrôle a eu lieu rue de la Croix jubilé surplombant la RN2. "Des cyclomotoristes assistaient et participaient à tour de rôle à des "pousses" sur la route nationale. Escortés au commissariat de Saint-Pierre, tous les cyclomoteurs ont été  testés sur un curvomètre, appareil permettant de relever les vitesses réelles de ces véhicules" indique la police.

Pour la remise en circulation des véhicules mis en fourrière "les propriétaires devront procéder à leur remise en état d'origine" dit encore la police en précisant que. "opérations sont amenées à être reconduites sur le département. Pour rappel les cyclomotoristes représentent une part très importante des blessés graves et des accidents mortels."

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Spécialiste, Posté
Vu dans le texte "cyclomotoristes rassistaient " ==> raciste ??? ("Assistaient" bien sûr mais le "spécialiste" que vous êtes n'avait pas dû comprendre qu'il s'agissait d'une simple faute de frappe... ;) Bonne fin de journée - WEBMASTER)
7AC, Posté
"les propriétaires devront procéder à leur remise en état d'origine" Juste pour les récupérer, et après c'est remontage du kit tout simplement !