[LIVE] L'attentat a fait trois morts et plusieurs blessées :

Attaque au couteau à Nice : le plan Vigipirate "urgence attentat" enclenché partout en France


Publié / Actualisé
Une attaque à l'arme blanche a eu lieu à Nice (dans les Alpes-Maritimes), aux alentours de 12h (heure de La Réunion). L'attentat s'est produit dans la basilique Notre-Dame. Trois personnes ont été tuées, confirme l'AFP. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué présider une réunion de crise au ministère de l'Intérieur. Emmanuel Macron et Jean Castex vont y assister. Le parquet antiterroriste a été saisi et a ouvert une enquête. Une autre attaque au couteau s'est déroulé en Arabie Saoudite, à Djeddah, contre un employé du consulat français. Ses jours ne sont pas en danger, l'assaillant a été arrêté. Enfin, à Avignon, un homme a été abattu par la police après avoir tenté de s'en prendre à des passants avant une arme de poing. La police n'évoque pas de "caractère islamiste" à cette attaque avortée. (Photo AFP)
Une attaque à l'arme blanche a eu lieu à Nice (dans les Alpes-Maritimes), aux alentours de 12h (heure de La Réunion). L'attentat s'est produit dans la basilique Notre-Dame. Trois personnes ont été tuées, confirme l'AFP. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué présider une réunion de crise au ministère de l'Intérieur. Emmanuel Macron et Jean Castex vont y assister. Le parquet antiterroriste a été saisi et a ouvert une enquête. Une autre attaque au couteau s'est déroulé en Arabie Saoudite, à Djeddah, contre un employé du consulat français. Ses jours ne sont pas en danger, l'assaillant a été arrêté. Enfin, à Avignon, un homme a été abattu par la police après avoir tenté de s'en prendre à des passants avant une arme de poing. La police n'évoque pas de "caractère islamiste" à cette attaque avortée. (Photo AFP)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi !

  • IPR

    Homme abattu à Avignon : la piste terroriste écarté

    L'assaillant serait un homme appartenant au groupuscule d'extrême-droite Génération Identitaire

  • IPR

    Réaction de Cyrille Melchior aux différentes attaques de ce jour :

    "La France est une fois de plus frappée par plusieurs attaques terroristes. C’est une tragédie qui survient dans un lieu sacré, un espace de recueillement et de paix à Nice, et dans d'autres lieux, à Avignon et au Consulat de France à Djeddah. Cette série de violences ébranle nos valeurs mais nous devons rester forts et soudés face au terrorisme et aux actes de barbarie. Je présente mes condoléances et exprime toute ma solidarité aux familles endeuillées et dans la douleur, et à nos compatriotes touchés par ce drame"

     

  • IPR

    Attentat de Nice : les cloches de Saint-Denis ont sonné à 18h en hommage aux victimes tombées lors de l'attaque.

  • IPR

    "Une fois encore nore pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste" déplore Emmanuel Macron

    "Je veux ici dire notre soutien aux Catholiques, de France et d'ailleurs. Après l'assassinat du Père Hamel en 2016, c'est une nouvelle fois les Catholiques qui sont attaqués. La nation entière se tient à leur côté" indique-t-il.

    Il s'adresse aussi aux "Niçoises et Niçois, si dûrement éprouvé par cette folie islamiste. C'est la troisième fois que le terrorisme s'abat sur la ville, je sais le choc que vous ressentez. Je vous dis le soutien et la solidarité de toute la nation" continue-t-il. "Si nous sommes attaqués, c'est pour les valeurs qui sont les notres, pour notre liberté (...) Je le redis, nous n'y céderons rien" martèle-t-il.

    7.000 militaires seront mobilisés au total pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux ce cultes, en particulier les églises. Les écoles seront aussi concernées pour la rentrée de lundi.

    Retrouvez son intervention :

  • IPR

    Endeuillées, les églises réunionnaises sonneront leur cloche à 18h en réaction à l'attaque.

  • IPR

    Monseigneur Gilbert Aubry réagit à l'attaque :

    "Ma pensée va d'abord aux défunts, aux membres des familles concernées, aux paroissiens de la basilique Notre-Dame de Nice. Nous ne pouvons que condamner un acte de barbarie, qui plus est dans une église. On ne peut pas tuer au nom de Dieu, même si en cas de légitime défense on peut être amené à tuer pour se défendre.

    Nous avons affaire là à un acte de terrorisme, mais commandité par qui et pourquoi, difficile à dire dans le contexte géopolitique international...Gardons nous bien des simplifications, il y a une toile de fonds sur laquelle s'imprime la politique étrangère de la France. Tous les chefs d'Etat sont interpeller par ce qu'il se passe. L'ONU a du travail : construire la paix. La liberté d'expression oui...mais les caricaturistesont-ils pensé aux conséquences politiques de leurs productions, provocations dans le contexte international actuel ?"

  • IPR

    Emmanuel Macron est arrivé à la basilique Notre Dame

  • IPR

    L'assaillant serait un homme de 21 ans, selon Nice Matin

    D'origine tunisienne, il serait nommé Brahim A. et ne serait pas connu des services de police. "

    "On sait qu'il est arrivé il y a très peu de temps en France, une quinzaine de jour" a précisé Nicolas Vincent, secrétaire départemental adjoint d'Alliance, au micro de Franceinfo

  • IPR

    Qui sont les victimes ?

    D'après Franceinfo, la première victime serait une femme de 70 ans. "Elle a été attaquée à la gorge, quasiment décapitée" précise plusieurs sources à franceinfo. Son coprs a été découverte près du bénitier de la basilique Notre-Dame.

    La seconde victime serait le sacristain de la basilique, prénommé Vincent et âgé de 54 ans. Il était père de deux enfants. Il était très connu des fidèles, a indiqué le maire de la ville, Christian Estrosi. Il était connu comme un homme "gentil et agréable", selon Gil Florini, curé de la paroisse Saint-pierre d'Arène à Nice. Il a expliqué sur franceinfo que le Sacristain "venait d'ouvrir l'Eglise", pour les paroissiens.

    La dernière victime est une femme d'une quarantaine d'années, morte à l'extérieur de la basilique après s'être réfugiée dans un café où elle a succombé à ses blessures.

  • IPR

    Les condoléances de Didier Robert

    La France est une nouvelle fois meurtrie dans sa chair. Cette attaque au couteau intervient quelques jours seulement, après l’assassinat de Samuel Paty devant un collège des Yvelines, lieu symbolique de l’apprentissage et du respect de la liberté d’expression. À Nice, c’est la liberté de culte qui est sauvagement attaquée.

    A trois jours de la Toussaint, ce nouvel acte de barbarie perpétré en plein cœur d’une église qui est un lieu de paix, prend une signification toute particulière pour l'ensemble de la communauté catholique.

    Mes premières pensées vont aux victimes, aux blessés ainsi qu’à leur proches. J’adresse mon soutien et ma pleine amitié au maire de la ville Christian Estrosi. Egalement aux membres de son Conseil municipal. C’est le troisième attentat sur le sol niçois en 5 ans.

  • IPR

    "Le plan Vigipirate urgence attentat est enclenché sur l'ensemble du territoire nationale" annonce Jean Castex

    Le Premier ministre s'exprime à l'Assemblée nationale, regardez :

  • IPR

    La police n'évoque pour l'instant pas de piste terroriste pour l'attaque avortée à Avignon

    "'Il menaçait des gens dans la rue avec une arme de poing" précise la police. "Toutes les pistes sont envisagées, mais pour l'instant nous n'avons pas de caractère islamiste", ont indiqué plusieurs sources policières.

  • IPR

    Attaque au couteau au Consulat de France à Djeddah ce matin

    L'assaillant, qui s'en est pris à un vigile, a été arrêté. Les jours de la victime ne sont pas en danger, elle a été hospitalisée

  • IPR

    Un homme a été abattu à Avignon après avoir tenté d'attaquer des policiers à l'arme blanche, relate Europe 1

    "L’agresseur aurait crié "Allah Akbar" et menacé les fonctionnaires de police avec un couteau, qui ont riposté en ouvrant le feu. Le suspect a succombé à ses blessures. Une enquête est ouverte" décrit Europe 1

  • IPR

     

    Ce que l'on sait du déroulé de l'attaque

    Les faits se sont déroulés vers 9h (12h à La Réunion) près de l'église Notre-Dame, a proximité d'une des artères les plus animées de la ville. De nombreux policiers et pompiers étaient présents sur place, a constaté un correspondant de l'AFP présent juste à l'extérieur du périmètre de sécurité, à quelques dizaines de mètres de l'église. Il a pu voir les pompiers emporter un corps sur un brancard dans une ambulance. Le bilan est trois morts et des blessés.

    "La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer", a indiqué la police sur place. "Les détonations que vous entendez sont provoqués par le Raid, des services de déminage", a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police.

    L'agreseur a été blessé lors de l'intervention de la police et transporté à l'hôpital, selon une source policière.

  • IPR

    Les secours sont rapidement arrivés sur place

    Un large périmètre de sécurité a été installé autour du lieu de l'attaque

     

  • IPR

    Minute de silence au Sénat

    Les sénateurs ont observé une minute de silence à la suite de l'attentat. "Dans ces circonstances tragiques, nos pensées vont bien sûr vers les victimes et leurs familles, ce qui vient de se passer nous bouleverse tous", a déclaré le sénateur Georges Patient qui présidait la séance.

     

  • IPR

    Estrosi annonce demander à ce que "toutes les églises soient fermées" à Nice à l'antenne de BFMTV

    "J'ai demandé à ce que toutes les églises soient fermées, que tous les lieux de cultes soient fermés, que tous les lieux publics où une inquiétude peut règner, les crèches ou autres, soient fermées pour l'instant", a déclaré le maire de Nice Christian Estrosi à la chaîne de télévision

  • IPR

    Condamnation du Conseil français du culte musulman

    Dans un message publié sur Twitter, le Conseil français du culte musulman "condamne avec force l’attentat terroriste" de Nice

     

  • IPR

    Les condoléances de Philippe Naillet

    "Nice et la France sont à nouveau frappées par la barbarie fanatique. J’ai une pensée pour les victimes. J’ai une pensée également pour les Niçois une nouvelle fois atteints par l'ignorance, la folie, la cruauté, la négation de l'humanité. Aux familles et aux proches, j’adresse mes sincères condoléances" réagit Philippe Naillet, député de Saint-Denis.

    "Pensées aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. Pensée également aux #Niçois une nouvelle fois atteints par l'ignorance, la folie, la cruauté, la négation de l'humanité" écrit-il sur Twitter.

  • IPR

    Le Président arrive à Beauvau

    Emmanuel Macron est arrivé au ministère de l'Intérieur pour la réunion de crise

     

    Il devrait ensuite à Nice, en fin de matinée.

  • IPR

    Une vidéo sur Twitter montre les forces de l'ordre en train d'entrer dans l'église :

     

  • IPR

    La députée Nadia Ramassamy réagit sur Twitter

  • IPR

    L'OGC Nice apporte son soutien

    "L’#OGCNice a été saisi d’effroi en apprenant l’attaque survenue ce matin dans le centre-ville de Nice.   Cœur noir  Toutes nos pensées sont tournées vers les victimes et leurs familles."

     

  • IPR

    Le raid et la BRI continuent à explorer l'intérieur de la basilique

    "Des détonations continuent de retentir régulièrement: ils sont accompagnés d'une équipe de démineurs, qui procèdent aux dernières levées de doute" précise Nice Matin

  • IPR

    Emmanuel Macron va se rendre sur place en fin de matinée

    Il se rendra à Nice après avoir quitté la cellule de crise de la place Beauvau

  • IPR

    D'après Nice Matin, l'attaque s'est déroulée à l'intérieur de la basilique, et non à l'extérieur

  • IPR

    La rue à proximité de l'attaque a été complètement bloquée

    Les forces de l'ordre sont toujours sur place

  • IPR

    Une troisième personne est décédée

    Nice Matin, tout comme BFMTV, annonce qu'une troisième victime est à déplorer.

  • IPR

    Les premiers mots du maire de Nice sur place

    "Mes premiers mots sont des mots de compassion à l'égard des proches et des familles des victimes, et l'équipe paroissiale de Notre-dame-de-Nice".

    "Il ne fait aucun doute que l'auteur de ces actes, qui n'a censé de répéter en boucle 'Allah akbar' alors qu'il était médicalisé sur place, quel était le sens de son geste."

    Ecoutez les premiers mots du maire de Nice Christian Estrosi sur place :

     

     

  • IPR

    Nice avait déjà été frappée par une ataque terroriste 

    Nice a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, avait fauché au volant d'un camion de location enfants, familles nombreuses et touristes étrangers, en 4 minutes, avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

    87 personnes avaient été tuées, dont l'assaillant, et 458 personnes avaient été blessées

     

  • IPR

    Le parquet anti-terroriste saisi 

    Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat" et "tentative d'assassinat", confirme l'AFP. 

  • IPR

    Soutien d'Anne Hidalgo

    "Attentat à la basilique de Nice : mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches touchées par cette horrible attaque. Les Niçoises et les Niçois, ainsi que son Maire, @cestrosi , peuvent compter sur le soutien de la Ville de @Paris"

     

  • IPR

    Emmanuel Macron se rendra au centre de crise à Beauvau à 13h30 (heure de La Réunion)

    Le chef de l'Etat est en chemin pour la cellule de crise, activée quelques minutes après l'attaque. Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, et Jean Castex, Premier ministre, sont sur place

  • IPR

    Des coups de feu ont été entendu dans le secteur après l'attaque

    Les faits se sont déroulés vers 9 heures (heure Métropole) près de l'église Notre-Dame de Nice. D'après les premiers éléments, une femme a été égorgée par un individu muni d'un couteau, la deuxième victime poignardée. Plusieurs autres personnes sont blessées.

    La police municipale est intervenue rapidement, des coups de feu ont été entendus dans le secteur. L'assaillant a été interpellé. Blessé par balle, il a été transporté à l'hôpital, d'après Nice Matin.

  • IPR

    Jean Castex, qui a présenté les mesures de reconfinement à l'Assemblée, se rend à la cellule de crise Place Beauvau

  • IPR

    La police locale en opération déminage

    "N'empruntez pas secteur centre ville  - Explosion déminage Police Nationale Ne paniquez pas" communique la Police des Alpes-maritimes.

     

     

     

  • IPR

    Une minute de silence observée à l'Assemblée nationale

     

     

  • IPR

    Le bilan est porté à deux morts

  • IPR

    Réunion de crise du ministère de l'Intérieur

    "Une opération de police est en cours. Évitez le secteur et suivez les consignes. Après avoir eu le maire de Nice @cestrosi , je préside une réunion de crise au Ministère de l’Intérieur" écrit Gérald Darmanin.

     

     

     

  • IPR

    Christian Estrosi demande aux habitants d'éviter le secteur

    "Merci à nos policiers municipaux qui ont interpellé l'auteur d'une attaque à l'arme blanche dans le secteur Notre Dame à #Nice06. Je demande aux Niçois d'éviter le secteur pour laisser la police et les secours travailler."

     

     

  • IPR

    "Immense émotion"

    "Immense émotion après l’attentat qui vient de frapper la ville de Nice à l’intérieur de l’église Notre Dame" écrit Eric Ciotti sur Twitter.

     

     

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre l'attaque au couteau qui s'est déroulée à Nice ce matin.

    Une personne a été mortellement égorgée et plusieurs autres blessées. L'assaillant a été maîtrisé. Suivez notre live

A propos

Attaque mortelle à Nice devant une église

Une attaque au couteau s'est déroulée à Nice près d'une église ce jeudi 29 octobre 2020 aux alentours de 9h heure de la Métropole et 12h heure de La Réunion. Une personne a été mortellement égorgée et plusieurs autres ont été blessées jeudi matin à Nice par un individu muni d'un couteau qui a été interpellé, a-t-on appris de sources policières et gouvernementale. 

Les faits se sont déroulés vers 9H00 près de l'église Notre-Dame, a-t-on ajouté de source policière. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d'une "réunion de crise", place Beauvau.

L'Assemblée nationale a qualifié le drame d'"attentat" et a observé une minute de silence suite aux annonces du Premier ministre Jean Castex sur le reconfinement.

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Les loups sont dans la bergerie.
Qu' avons nous fait de notre pays !!! ?
Incompétence et laxisme , tout se paye par la mort d innocents.
Et Erdogan doit rigoler....