Insécurité routière :

Sans permis, ivre et drogué , il écope de huit mois de détention


Publié / Actualisé
Intercepté après avoir grillé un stop, un automobiliste, qui plus est récidiviste, a présenté un faux titre du permis de conduire aux gendarmes, puis s'est fait contrôlé positif à l'alcool et aux stupéfiants ce vendredi 13 novembre. La situation administrative de son véhicule, qui n'était pas assuré, était par ailleurs non conforme. L'individu a ainsi écopé de huit mois de détention. 141 infractions ont en outre été relevées par les gendarmes lors du weekend. Les policiers ont quant à eux effectué 22 contrôles routiers dans tout le département, décelant 83 infractions, dont 13 délits. (Photo : Police nationale)
Intercepté après avoir grillé un stop, un automobiliste, qui plus est récidiviste, a présenté un faux titre du permis de conduire aux gendarmes, puis s'est fait contrôlé positif à l'alcool et aux stupéfiants ce vendredi 13 novembre. La situation administrative de son véhicule, qui n'était pas assuré, était par ailleurs non conforme. L'individu a ainsi écopé de huit mois de détention. 141 infractions ont en outre été relevées par les gendarmes lors du weekend. Les policiers ont quant à eux effectué 22 contrôles routiers dans tout le département, décelant 83 infractions, dont 13 délits. (Photo : Police nationale)

Mobilisée l’après-midi du vendredi 13 novembre 2020, de 15h00 à 18h00, la gendarmerie indique ainsi avoir intercepté un conducteur suite au franchissement dangereux d’un stop. Présentant un titre de conduite grossièrement falsifié, il s’est rapidement avéré que l’automobiliste n’était pas titulaire d’un permis de conduire, que son véhicule n’était pas assuré et que la situation administrative du véhicule n’était pas conforme. 

Les gendarmes ont dès lors décidé de procéder aux dépistages de l’alcoolémie et des stupéfiants, qui ont révélé que l'individu était positif à l’alcool et à la drogue. Identifié par la suite, il s’avère que le chauffard se trouvait en situation de récidive. Placé en garde à vue, puis présenté devant les magistrats, le prévenu a été immédiatement conduit en détention pour une durée de 8 mois. Son véhicule, immobilisé et placé en fourrière, fait l’objet d’une saisie judiciaire. Il sera détruit.

Au cours de ce service, 61 véhicules ont été interceptés et contrôlés. 22 infractions ont été relevées, dont dix vitesses ou régimes moteur excessifs, trois émissions de fumées polluantes, trois échappements modifiés ou non homologués, cinq défauts d’équipement conforme sur deux-roues et un défaut d’assurance.

Les infractions relevées dans le secteur gendarmerie :

- 5 conduites sous l'emprise d'un état alcoolique
- 8 conduites sous stupéfiants
- 84 excès de vitesse
- 3 refus de priorité
- 3 conduites sans permis
- 7 défauts d'assurance
- 8 non-ports du casque ou de la ceinture
- 12 pour nuisance ou pollution
- 7 pour téléphone au volant
- 4 immobilisations de véhicule placés en fourrière

Au total, 13 permis de conduire auront été retenus.

Les infractions relevées dans le secteur police :

- 3 conduite sous l'Empire d'un État Alcoolique
- 7 défauts d'assurance
- 3 défauts de permis de conduire

Au cours de ces différents contrôles, les forces des Polices locales ont également procédé à la constatation de 70 diverses contraventions au code de la route dont :

- 1 feu rouge / stop / priorité
- 13 excès de vitesse
- 2 non ports de la ceinture
- 12 défauts de contrôle technique
- 42 pour d'autres raisons

   

1 Commentaire(s)

Popote, Posté
Pour les Pv, fallait debark au port à titan tous les dimanches c la pousse. Oussa i le la loi et le maire qui veut être président de région. En plus tout se passe devant l ehpad. Aucun respect pour des gramoune sui ont besoin de repis