[LIVE - PHOTO/VIDEO] Affaire des Anges :

Les trois candidats impliqués repartent en Métropole ce lundi soir, le tournage finalement annulé


Publié / Actualisé
Coup de théâtre ce lundi 11 janvier 2021 en fin de journée : le tournage des Anges de la télé-réalité est finalement annulé à La Réunion. Après avoir annoncé dans un premier temps que le tournage serait maintenu après l'éviction des trois personnes impliquées dans l'agression de Joé Bédier à l'hôtel Créolia, la production a finalement décidé d'annuler le tournage pour plus de sérénité. Les deux "Anges" Ricardo et Nehuda et leur nourrice ont quant à eux été remis en liberté à l'issue de leur garde à vue ce lundi 11 janvier 2021 à la mi journée. Ils avaient été interpellés par la police ce dimanche à la suite de la violente altercation qui les a opposés à plusieurs clients de l'hôtel Mercure Créolia Saint-Denis, dont le maire de Saint-André Joé Bédier et sa famille. Ils embarquent ce lundi soir pour retourner en Métropole. L'agression a été condamnée par le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, et la quasi totalité de la classe politique de l'île. L'affaire a soulevé une grande indignation au sein de la population. Suivez notre direct (Photos rb/www.ipreunion.com)
Coup de théâtre ce lundi 11 janvier 2021 en fin de journée : le tournage des Anges de la télé-réalité est finalement annulé à La Réunion. Après avoir annoncé dans un premier temps que le tournage serait maintenu après l'éviction des trois personnes impliquées dans l'agression de Joé Bédier à l'hôtel Créolia, la production a finalement décidé d'annuler le tournage pour plus de sérénité. Les deux "Anges" Ricardo et Nehuda et leur nourrice ont quant à eux été remis en liberté à l'issue de leur garde à vue ce lundi 11 janvier 2021 à la mi journée. Ils avaient été interpellés par la police ce dimanche à la suite de la violente altercation qui les a opposés à plusieurs clients de l'hôtel Mercure Créolia Saint-Denis, dont le maire de Saint-André Joé Bédier et sa famille. Ils embarquent ce lundi soir pour retourner en Métropole. L'agression a été condamnée par le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, et la quasi totalité de la classe politique de l'île. L'affaire a soulevé une grande indignation au sein de la population. Suivez notre direct (Photos rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rappelons que :

    - Les trois membres de l'émission impliqués dans la bagarre au Créolia repartent en avion ce soir, ils viennent d'embarquer à Gillot

    - La production a finalement décidé d'annuler le tournage des Anges de la télé-réalité à La Réunion

    - Une enquête est toujours en cours sur l'agression de Joé Bédier et sa famille

    Bonne soirée à toutes et tous !

  • IPR

    Les candidats Ricardo et Nehuda, ainsi que la nourrice de leur enfant, repartent en Métropole

    Retrouvez les images ci-dessous de notre photographe sur place à Gillot :

    Ils quittent La Réunion comme l'avait promis la production de l'émission des Anges. Mais ils devraient être bientôt suivis par les autres candidats. La production a finalement décidé d'annuler le tournage de l'émissio à La Réunion.

  • IPR

    Le tournage des Anges de la télé-réalité finalement annulé à La Réunion

    Coup de théâtre ce lundi 11 janvier 2021 en fin de journée : le tournage des Anges de la télé-réalité est finalement annulé à La Réunion. Après avoir annoncé dans un premier temps que le tournage serait maintenu après l'éviction des trois personnes impliquées dans l'agression de Joé Bédier à l'hôtel Créolia, la production a finalement décidé d'annuler le tournage pour plus de sérénité :

    "'Les Vacances des Anges' ne sera pas tournée sur l'île de la Réunion.  Le tournage de l'émission n'ayant pas encore démarré, La Grosse Equipe annonce que la nouvelle émission "Les Vacances des Anges" ne sera finalement pas produite sur l'île de la Réunion. 

    La santé et la sécurité de l'équipe de production, des candidats et de toutes les personnes impliquées dans le tournage est notre plus grande priorité. À la suite du récent incident, extérieur au tournage de l'émission "Les Vacances des Anges", La Grosse Equipe constate que les conditions de sérénité ne sont plus réunies pour permettre un tournage de l'émission sur l'île de la Réunion. 

    Touchés par cet incident extérieur, Antoine Henriquet et ses équipes ont le regret d’annoncer : "Nous sommes tous consternés et attristés par l'injustice de cette polémique qui nous a profondément blessés" déclare le Président de La Grosse Equipe."

  • IPR

    Importante sécurité autour de la future villa des Anges

    Des dizaines de personnes sont rassemblées devant la villa dans laquelle doit se dérouler l'émission des Anges de la télé-réalité, qui se situe sur la côte ouest. Un rassemblement pacifique, roulèr en main pour jouer un peu de maloya.

    Un important disposititf de sécurité est sur place, avec une quinzaine de gendarmes qui souhaitent empêcher tout débordement. Des véhicules de gendarmerie encadrent la villa et les personnes rassemblées ont été invitées à repartir, comme on peut le voir sur une vidéo du QG Zazalé.

     

    Publiée par QG Zazalé - Gilets Jaunes sur Lundi 11 janvier 2021

     

  • IPR

    Le CREFOM veut l'annulation de l'émission

    "Le CREFOM REUNION  demande la suspension du tournage  Le Crefom Réunion condamne les violences commises à l'hôtel Créolia ce week-end par des membres d'une émission de téléréalité venus en tournage dans l'ile. Il tient à apporter son soutien à M. Joé Bédier, à sa famille ainsi qu’aux clients de l'hôtel touchés par ces violences et souhaite que la justice fasse son travail dans la sérénité. Face à l'émoi soulevé dans la population, le Crefom Réunion demande à la production de ce tournage de prendre toutes ses responsabilités pour le suspendre, dans un souci de respect et d'apaisement. Il demande aux institutions politiques de prendre les décisions qui s'imposent face à ces actes.

    Au-delà de ce fait divers, le Crefom Réunion appelle les représentants de notre territoire tant politiques, administratifs que ceux de la société civile de veiller à l'importation de modèles négatifs pour notre population. La Réunion qui a développé un "bien vivre ensemble" unique et reconnu par beaucoup d’observateurs de passage dans l’île (politiques, journalistes, religieux, artistes…) n'a pas besoin de ce type de références. Vouloir par tous les moyens faire connaître notre territoire sous couvert du développement touristique ou d'emploi ne justifie pas de prendre le "tout venant" et le financement d'apport extérieur doit vraiment apporter un plus à la Réunion...

    Tout n'est pas bon à prendre dans ce qui est proposé en Occident, sachons faire la différence de nos choix et gardons-nous de tout "importer"et de « copier »sans se poser de questions sur la plus-value de ce qui nous est proposé : soyons inventifs comme nous l’avons toujours été. L'équilibre de notre territoire nécessite de la part de nos dirigeants locaux non pas seulement des dénonciations de circonstances tout à fait légitimes, mais de la clairvoyance, une vraie réflexion et une prise de conscience sur les enjeux du devenir de l'île et de ses citoyens. Quel modèle de développement voulons-nous construire pour notre territoire ?

    A une époque où avec internet le monde est devenu un "village" il faut aussi savoir protéger notre équilibre. Avec les réseaux sociaux les "modèles" affluent de toute part, l'urgence dans notre ile doit porter sur une sensibilisation accrue de la population afin qu'elle puisse avoir les outils pour faire face à toutes ces émissions qui tirent vers le bas notre jeunesse.  La Réunion est certes une terre d’accueil encore faut-il que les arrivants soient à la hauteur de cet accueil en respectant ses habitants."

  • IPR

    La Région Réunion rappelle qu'elle n'est pas partenaire de l'émission Les Anges de la télé-réalité

    Répondant à une question d'Imaz Press, la Région Réunion fait un démenti après celui de l'IRT : non, elle n'est pas partenaire de l'émission Les Anges de la télé-réalité. Des rumeurs persistantes laissaient penser que le Conseil régional avait financé en partie le tournage.

    Suite à l'agression qui s'est déroulée hier à l'hôtel Créolia, il a semblé urgent de faire taire ces rumeurs. Didier Robert en sa qualité de président du Conseil régional rappelle qu'il saisit "officiellement les responsables de la chaîne Nrj12 et la production de cette émission afin qu’ils prennent toutes leurs responsabilités au regard de ces comportements inacceptables". La production de son côté a tenu ses promesses et les trois personnes mises en cause vont quitter La Réunion et ne participeront pas au tournage.

  • IPR

    Une autre pétition demande de réintégrer les candidats

    "Au vue de la pétition pour faire interdire la participation de Ricardo et Nehuda au tournage de l’émission « Les Vacances des Anges », je vous propose de signer cette contre-pétition pour qu’à l’inverse ils intègrent le tournage. Jusqu’à preuve du contraire, tant qu’on est pas jugé coupable, on est innocent et il est totalement illogique qu’ils soient pénalisés alors que l’affaire est encore en cours (surtout au vue des nombreuses versions qui circulent)" écrivent les auteurs de cette contre-pétition.

    Celle-ci cumule pour l'instant plus de 1.400 signatures. Elle est disponible sur ce lien.

  • IPR

    Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat de La Réunion réagit à l'agression de Joé Bédier :

    "Notre vivre ensemble réunionnais qui nous est cher a été bafoué. Ces agressions, qui ont eu lieu hier au Mercure Créolia, évidemment condamnables, ne sont pas en accord avec les valeurs de convivialité, de respect et de tolérance que représente notre île. Je tiens à témoigner tout mon soutien à Joé Bédier, sa famille ainsi qu’aux victimes de ces actes de violences."

  • IPR

    Agression au Créolia : les trois "Anges" qui avaient été interpellées vont quitter La Réunion

    Les trois personnes qui ont été interpellées ce dimanche 10 janvier 2021 suite à l'agression de Joé Bédier et sa famille à l'hôtel Créolia (Saint-Denis) ont été relâchées ce lundi. Elles ont passé la nuit en garde à vue. Il s'agit d'un couple de candidats qui devaient alors participer à l'émission - Ricardo et Nehuda - et de la nourrice de leur fille. Tous trois, ainsi que la petite fille, vont reprendre l'avion "dès la première heure" indique la production de l'émission. Tenant sa promesse, la production indique donc que les candidats vont repartir vers l'Hexagone comme prévu. "Ils sont écartés durablement de l'émission, ils ne participeront pas au tournage" assure la producttion à Imaz Press Réunion.

    La décision a été prise cependant de ne pas annuler le tournage de l'émission. "Il s'agit d'un comportement marginal qui s'est déroulé en-dehors du tournage, il n'y a pas de raison de sanctionner les autres candidats, ce serait injuste. L'émission a vocation à continuer." Selon nos informations, les deux candidats pourraient être remplacés prochainement.

    Plus d'infos sur notre article dédié.

  • IPR

    Le responsable de la restauration du Créolia blessé dans la bagarre

    Il a voulu s'interposer pour mettre fin à la bagarre et s'en sort avec des coups : le responsabe de la restauration du Créolia (Saint-Denis) a été blessé ce dimanche 10 janvier dans l'altercation entre des Anges de la télé-réalité et la famille de Joé Bédier. Pour rappel, plusieurs candidats se trouvaient au restaurant de l'hôtel, parmi eux Ricardo et Nehuda. Une membre de la production serait alors venue à la rencontre des clients de l'hôtel pour leur demander de ne pas prendre de photos.

    Dans l'hôtel se trouvait le maire de Saint-André, Joé Bédier, entouré de sa famille. Celui-ci fêtait l'anniversaire de sa petite-fille. Soupçonnée d'avoir pris les candidats en photo contre leur gré - ce que nie totalement l'élu - la tablée s'est vue prise à partie par les candidats et le ton est rapidement monté. Les "Anges" en sont venus aux mains : l'édile saint-andréen dit s'être pris des coups, tandis que sa femme a été plaquée au sol.

    Lire aussi : Trois personnes interpellées, tensions devant le commissariat, Sébastien Lecornu condamne l'agression

    Le chef de la restauration de l'établissement a alors tenté de s'interposer, selon la CGTR Hôtel Créolia. "Il a été agressé lui aussi en tentant de séparer tout le monde. Il s'est pris des coups de poing et de pied et a été emmené aux urgences" raconte Georges Caro, secrétaire général de la CGTR Commerces. "Il a reçu des coups à la tête et dans les côtes." Le salarié de l'hôtel, âgé d'une trentaine d'années, serait sorti des urgences depuis. Aucun autre salarié n'a été blessé dans l'altercation selon le syndicat, qui conseille au chef cuisinier de porter plainte, ce qu'il devrait faire prochainement.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Remis en liberté

    Les deux "Anges" Ricardo et Nehuda et une assistante de production sont remis en liberté à l'issue de leur garde à vue ce lundi 11 janvier 2021 à la mi journée. Pour rappel ils avaient été interpellés par la police ce dimanche

    Selon la production ils devraient rapidement quitter La Réunion

  • IPR

    La production exclut les candidats

    Les internautes ont été entendus. Dans la soirée de dimanche, la production des “Vacances des Anges de la téléréalité” a annoncé dans un communiqué l’exclusion des candidats concernés par l'altercation. "La Grosse Equipe (productrice de l'émission - ndlr) condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence. Parce qu'elle ne transige pas avec la violence que rien ne saurait justifier, la production annonce avoir pris la décision radicale de faire revenir, dès que la justice le permettra, les candidats concernés en France métropolitaine" écrit la production qui dit avoir "pris connaissance, avec stupeur, d'un incident survenu sur le temps personnel des candidats, en dehors des conditions de tournage d'une nouvelle édition de l'émission "Les Vacances des Anges" sur l'île de la Réunion".

    "Le strict et absolu respect des règles républicaines et de leurs représentants constitue une valeur fondamentale de notre société de production" dit encore la Grosse Equipe.

    "Malgré son attachement à la présomption d’innocence, cet événement nous conduit à écarter immédiatement du tournage de l’émission les candidats concernés avant même le début du tournage”, ajoute la société productrice de l'émission.

  • IPR

    Pétition pour qu'ils partent

    Une pétition en ligne demande l'annulation du tournage des "Anges" à La Réunion. "Après l'agression sauvage dont a été victime le maire de Saint-André, Joé Bédier, ainsi que sa femme et sa famille, il est inimaginable que le tournage de l'émission se déroule comme prévu dans une villa de l'ouest pieds dans l'eau. Nous exigeons que la production annule le tournage et renvoie illico presto les "démons" de la téléréalité de là où ils sont venus. Toute autre décision serait irresponsable."

    La pétition, qui à 12h ce lundi matin comptait déjà près de 12.000 signatures, est disponible sur ce lien.

    Beaucoup d'internautes s'indignent pour leur part du comportement de "ces démons" et leur demandent de "retourner chez eux".

    Lire aussi : Trois personnes interpellées, tensions devant le commissariat, Sébastien Lecornu condamne l'agression


     

  • IPR

    Les Anges sont toujours en garde à vue. On ne sait pas encore s'ils vont être présené au Parquet

  • IPR

    Bonjour

    L'affaire des "Anges de la téléréalité" et de l'agression de Joé Bédier se poursuit.

    Restez avec nous suivre en direct les développement de cette affaire

A propos

Ce qui s'est passé

Pour rappel, les faits se sont produits dans la salle à manger de l'établissement hôtelier. C'est dans cet hôtel 4 étoiles que les candidats séjournent avant le début du tournage de la saison 4 des "Vacances des Anges de la téléréalité", qui se déroulera dans une villa dans l'ouest. Plusieurs familles dont celle de Joé Bédier, maire de Saint-André, venue fêter l'anniversaire de sa fille, étaient attablées pour le déjeuner.

Une personne de l'émission est alors passée de table en table en intimant aux clients l'ordre de ne pas faire de photos et de vidéos. Le ton et monté rapidement entre les familles et certains candidats.

"Une femme hystérique est venue à notre table et a dit à ma femme "vous avez pris des photos ce n'est pas normal". Je pensais qu'elle plaisantait, mais pas du tout" raconte Joé Bédier. "Ma femme a fini au sol avec des bonhommes baraqués sur elle. Moi j'ai pris des coups, je pensais que je n'allais pas m'en sortir" raconte le maire saint-andréen.

Les rares vidéos filmées sur place montrent des échanges particulièrement violents. Le chef de restauration du Créolia qui tentait de s'interposer a reçu plusiuers coups à la tête et aux côtes indique la la section syndicale de l'hôtel.

Lire aussi : Affaires des Anges : le chef cuisinier du Créolia blessé dans la bagarre

Regardez les images de la bagarre à l'hôtel, filmées par un témoin :

Images @Vaarruecos

Regardez le témoignage du maire saint-andréen

- Grosse tension -

Les "Anges" agressifs ont finalement été calmés par des témoins. La police est ensuite arrivée sur les lieux et a déployé un important dispositif.

La tension est encore montée d'un cran lorsque des personnes arrivant de l'extérieur de l'hôtel sont venues demander "des explications à ces gens qui se croient tout permis". Ils sont parvenus à monter dans les étages où se trouvaient les chambres des candidats. Les policiers sont parvenus à calmer les esprits. Regardez

"Nous avons commencé nos investigations pour établir le déroulement des faits" a ensuite indiqué le commissaire Janick Liard. "Nous avons d'ores et déjà identifié trois individus et nous les avons interpellés" a souligné le policier.

Ces personnes ont été conduites au commissariat central sous les insultes et les quolibets de plusieurs dizaines de personnes spontanément rassemblées devant l'hôtel. "Ces faits ont choqué la population, il faut qu'elle sache que la police fait son travail" a commenté le commissaire Liard. Il a demandé à toutes "les victimes de porter plainte". Regardez

Les trois personnes interpellés, les deux "Anges" Ricardo, Nehuda et une encadrante de la production, ont été placées en garde à vue. Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Denis pour violences en réunion. L'agression a été condamnée par le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, et plusieurs personnalités politiques. L'arrêt immédiat dur tournage de l'émission est réclamé.

Lire aussi : Nombreuses réactions de soutien à Joé Bédier

L'affaire a soulevé une grande émotion au sein de la population. Jusque tard dans la soirée, 200 personnes étaient rassemblées devant le commissariat Malartic où se trouvaient les trois agresseurs présumés. Des prélèvements auraient été effectués sur ces derniers afin de déterminer s'ils ont consommé de l'alcool et/ou des stupéfiants. Regardez

Une pétition en ligne demande l'annulation du tournage des "Anges" à La Réunion. "Après l'agression sauvage dont a été victime le maire de Saint-André, Joé Bédier, ainsi que sa femme et sa famille, il est inimaginable que le tournage de l'émission se déroule comme prévu dans une villa de l'ouest pieds dans l'eau. Nous exigeons que la production annule le tournage et renvoie illico presto les "démons" de la téléréalité de là où ils sont venus. Toute autre décision serait irresponsable."

La pétition, qui à 5h ce lundi matin comptait déjà près de 10.000 signatures, est disponible sur ce lien.

Beaucoup d'internautes s'indignent pour leur part du comportement de "ces démons" et leur demandent de "retourner chez eux".

Lire aussi : Trois personnes interpellées, tensions devant le commissariat, Sébastien Lecornu condamne l'agression

- La production exclut les candidats -

Et ces internautes ont été entendus. Dans la soirée de dimanche, la production des “Vacances des Anges de la téléréalité” a annoncé dans un communiqué l’exclusion des candidats concernés par l'altercation. "La Grosse Equipe (productrice de l'émission - ndlr) condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence. Parce qu'elle ne transige pas avec la violence que rien ne saurait justifier, la production annonce avoir pris la décision radicale de faire revenir, dès que la justice le permettra, les candidats concernés en France métropolitaine" écrit la production qui dit avoir "pris connaissance, avec stupeur, d'un incident survenu sur le temps personnel des candidats, en dehors des conditions de tournage d'une nouvelle édition de l'émission "Les Vacances des Anges" sur l'île de la Réunion".

"Le strict et absolu respect des règles républicaines et de leurs représentants constitue une valeur fondamentale de notre société de production" dit encore la Grosse Equipe.

"Malgré son attachement à la présomption d’innocence, cet événement nous conduit à écarter immédiatement du tournage de l’émission les candidats concernés avant même le début du tournage”, ajoute la société productrice de l'émission.

Par ailleurs dans un tweet posté dans la nuit de dimanche à lundi, Cyril Hanouna, animateur de "Touche pas à mon poste !" sur C8, dit avoir "une grosse pensée pour les Réunionnais qui sont formidables et qui ont une île qui nous fait rêver" et annonce qu'il va donner toutes les informations demain (lundi - ndlr) sur cette triste affaire.

Ces faits ont trouvé un large écho dans les colonnes de la presse nationale.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Ludo, Posté
La Réunion je t'ai quitté il y a quelques années après avoir vécu quelques temps sur tes terres.Et toujours je constate que tu ne sais pas accueillirPas étonnant que Maurice fasse le double de touristesCette émission, aussi bête soit-elle, aurait donné un sérieux coup de pouce au tourisme qui fait tant défautRéunionnais toujours prompts à blâmer les zoreils, ceux-là même qui financent vos allocs et votre train de vie.Juste insupportables, jamais contents, fortes têtes, et toujours aussi peu accueillants.Les Réunionnais toujours prompts à défendre LEUR îleAlors pourquoi chaque dimanche je ramassais des batteries de voiture dans les ravines pour les emmener se faire recycler ?Pourquoi les rues sont-elles aussi sales ?Pourquoi j'ai vu tant de Réunionnais balancer leurs merdes depuis leur voiture impeccable dans la rue ?L'émission est certainement d'un niveau intellectuel proche de zéroMais cela n'empêche en rien de se poser quelques questions sur l'attitude du Maire de Saint André et des Réunionnais en général.D'ailleurs, derrière les pancartes de manifestations : des enfants....honteux !Allez bonsoir la Réunion !Un jour tu te poseras peut-être les bonnes questions pour avancer.
Sabine, depuis son mobile, Posté
ouf, soulagé. qu'ils repartent tous, C'est une bonne décision. Ils n'ont rien à faire sur notre caillou. Mais qu'on nous foute la paix simplement. si ces gens ne voulais pas de photos de leur enft. fallait justement pas qu'ils se mettent dans un lieu public. un point C'est tout. mais comme je disais, la cervelle est juste au niveau de la ceinture. qu'ils repartent tous, prod, etc etc et j'en passe et des meilleurs. le gringalé avec sa planche de surf, en première page j'étais juste morte de rire. Allez vous en tous sans exception parce tous vous ne méritez pas d'être sur mon caillou. Dehors, tousssssss.
Jules, Posté
Dégage sur tes terres propres
7AC, Posté
C'est tout le peu qui doit dégager, aucun d'entre eux n'a levé le petit doigt pour calmer leurs chiens enragés.Qu'ils disparaissent d'ici, et des écrans à tout jamais, au motif d'incitation à la déchéance mentale de la jeunesse Française.
GIJUBE, Posté
Quel est le stupide dieu du tourisme réunionnais qui aeu l'idée de faire descendre ces anges sur la Réunion
Joey, Posté
Bon ben arrete ek ça esteur. Lu la gagne 1 kok et alors. Fini esteur
Valéry DUVAL, depuis son mobile, Posté
si Hanouna s'en mêle on est sauvé !!!!
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
C'est minable ....quelle prétention , quelle mentalité, niveau intellectuel, psychologie !!! Le ras des pâquerettes ....
Pape en guerre, Posté
https://www.deezer.com/fr/album/187659872Morceau 12 : Faudra pas (la télé)
Missouk, Posté
Cette émission ne me manquera pas, puisque je ne la connaissais pas. Par contre, son niveau intellectuel doit raser la moquette, vu le comportement de certains de ses participants... Affligeant!
CHABAN, Posté
Olalalalla que d'émotion.D'après le blogueur aboyeur, le maire l'a pas décroché le téléphone quand son financeur a appelé. Le blogueur est furax, c'est une affaire politique. Imaz Avez-vous l'enquête ?