Météo - Cyclone tropical :

Felleng accélère et plonge vers le Sud


Publié / Actualisé
A 13heures ce jeudi 31 janvier 2013, le cyclone tropical Felleng se situait à 495 km à l'ouest-nord-ouest des côtes réunionnaises, par les points 18.9 Sud et 51.1 Est. Le phénomène plonge désormais vers le Sud à la vitesse de 20 km/h. Felleng génère des vents soufflant à 160 km/h avec des rafales atteignant les 220 km/h. Sur le littoral nord et ouest, une forte houle s'abat. Ce sont des vagues spectaculaires, pouvant atteindre les 10 mètres. Les drapeaux rouges sont bien évidemment hissés sur toutes les plages de l'Ouest, mais cela n'empêche pas les badauds, imprudents, de venir "voir le spectacle" de la houle, comme peuvent en témoigner les photos ci-dessous, capturées à Roches Noires et au Cap la Houssaye. Rappelons que la Réunion est en pré-alerte cyclonique et il est recommandé de ne pas s'approcher du rivage. Des avis de fortes houles, fortes pluies et de forts vents ont été émis par Météo France.
A 13heures ce jeudi 31 janvier 2013, le cyclone tropical Felleng se situait à 495 km à l'ouest-nord-ouest des côtes réunionnaises, par les points 18.9 Sud et 51.1 Est. Le phénomène plonge désormais vers le Sud à la vitesse de 20 km/h. Felleng génère des vents soufflant à 160 km/h avec des rafales atteignant les 220 km/h. Sur le littoral nord et ouest, une forte houle s'abat. Ce sont des vagues spectaculaires, pouvant atteindre les 10 mètres. Les drapeaux rouges sont bien évidemment hissés sur toutes les plages de l'Ouest, mais cela n'empêche pas les badauds, imprudents, de venir "voir le spectacle" de la houle, comme peuvent en témoigner les photos ci-dessous, capturées à Roches Noires et au Cap la Houssaye. Rappelons que la Réunion est en pré-alerte cyclonique et il est recommandé de ne pas s'approcher du rivage. Des avis de fortes houles, fortes pluies et de forts vents ont été émis par Météo France.

A 13 heures ce jeudi, Felleng fonce désormais vers le Sud. Depuis ce matin, le mauvais temps persiste sur toute l’île. La mer, déchainée, cause notamment quelques inquiétudes à Saint-Paul. Les riverains craignent en effet les effets de la houle, les vagues maximales pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de hauteur. Une partie du ponton du débarcadère n’a d’ailleurs pas résisté à l’assaut des vagues.

Au Port, des rouleaux de plusieurs mètres déferlent. Un petit parking jouxtant le port-est  a été submergé par la force de la houle. Des galets et détritus ont été charriés par les flots sur la chaussée. À La Possession, les vagues ont submergé le petit port. L’impressionnante houle continue aussi de s’abattre sur la route du littoral, fermée depuis ce mercredi après-midi. Elle a même déplacé les chaînes de blocs qui servent au basculement.

Autres conséquences à l’approche de Felleng : plusieurs foyers de Petite-Ile et de Saint-Joseph sont privés d’électricité. Au Tampon, le captage des hirondelles ayant été obstrué hier soir, des perturbations en eau se font sentir sur les secteurs de Pont d'Yves, Bérive, Bras Creux, Chemin fargeau, Chemin Neuf, Petit et Grand Tampon. Perturbations également à Saint-Benoît en raison de la panne du forage Chemin Sévère.

Rappelons que La Réunion est actuellement en pré-alerte cyclonique. Toutefois, un passage en alerte orange n’est pas à exclure ce jour. Felleng devrait passer au plus près de l’île ce vendredi dans la matinée.

À noter qu’à Madagascar, le cyclone a déjà fait des dégâts. L’Express de Madagascar rapporte qu’à Ankorondrano Est, sept ménages vivent les pieds dans l'eau, et, à Ambanidia, une ruelle d'environ 80 mètres qui relie Ifaliarivo, Volosarika, Ambatoroka s'est écroulée mardi vers 3 heures du matin pendant que la pluie a frappé fort. Selon les propos du secrétaire exécutif du Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) Raymond Randrian­tahina au journal, Felleng frôlera les côtes malgaches, à 200 km de Toamasina, ce jeudi 31 janvier. Les régions Diana, Sava, Analanjirofo, Atsinanana et Atsimo Atsinanana sont en alerte. L'aéroport de Tamatave a fermé ses portes ce jeudi 31 janvier vers 10 heures 30.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !