Suite au passage de Felleng :

Le radier de la rivière Saint-Étienne emporté


Publié / Actualisé
Reliant Saint-Louis à Saint-Pierre, le radier de la rivière Saint-Étienne a été de nouveau emporté dans la nuit de ce jeudi 31 janvier à ce vendredi 1er février. Un événement redouté par tous les automobilistes du Sud. C'est l'une des conséquences du passage de Felleng à proximité des côtes réunionnaises. Une partie du radier avait déjà été emporté par le cyclone Dumile le 3 janvier dernier. L'ouvrage avait été remis en service le 15 janvier. Interrogé par nos confrères de Réunion Première Radio ce matin, Jean-Louis Cariou, directeur d'exploitation et d'entretien de la route, soulignait qu'"un radier de ce type-là n'est pas fait pour résister à des fortes crues". "La solution finale, c'est le nouveau pont qui est en cours de construction, qui sera achevé fin août/début septembre", a-t-il ajouté. En attendant, le radier de la rivière Saint-Etienne sera réparé. Selon les premières constations, les dégâts causés par Felleng seraient à peu près équivalents à ceux de Dumile, peut-être de moindre importance. Les travaux devraient donc durer une douzaine de jours, "sous réserve d'une inspection plus fine", a précisé Jean-Louis Cariou.
Reliant Saint-Louis à Saint-Pierre, le radier de la rivière Saint-Étienne a été de nouveau emporté dans la nuit de ce jeudi 31 janvier à ce vendredi 1er février. Un événement redouté par tous les automobilistes du Sud. C'est l'une des conséquences du passage de Felleng à proximité des côtes réunionnaises. Une partie du radier avait déjà été emporté par le cyclone Dumile le 3 janvier dernier. L'ouvrage avait été remis en service le 15 janvier. Interrogé par nos confrères de Réunion Première Radio ce matin, Jean-Louis Cariou, directeur d'exploitation et d'entretien de la route, soulignait qu'"un radier de ce type-là n'est pas fait pour résister à des fortes crues". "La solution finale, c'est le nouveau pont qui est en cours de construction, qui sera achevé fin août/début septembre", a-t-il ajouté. En attendant, le radier de la rivière Saint-Etienne sera réparé. Selon les premières constations, les dégâts causés par Felleng seraient à peu près équivalents à ceux de Dumile, peut-être de moindre importance. Les travaux devraient donc durer une douzaine de jours, "sous réserve d'une inspection plus fine", a précisé Jean-Louis Cariou.

C’est de nouveau la galère pour les automobilistes du Sud. Le radier de la rivière Saint-Etienne, axe majeur de la circulation reliant Saint-Louis à Saint-Pierre, n’a pas résisté aux flots importants dus à Felleng. Il avait totalement était fermé à la circulation jusqu'à nouvel ordre ce jeudi 31 janvier à la suite de la montée du niveau des eaux de la rivière Saint-Etienne. Conséquences : il faudra s’attendre à de gros embouteillages dans le Sud dans les jours qui viennent puisque la circulation se fait à double sens sur le pont de la rivière Saint-Etienne.

"Les bulletins d’informations de Météo France étaient assez clairs. Des pluies importantes étaient annoncées et le radier de la rivière Saint-Etienne était clairement exposé", a indiqué Jean-Louis Cariou sur Réunion Première Radio. "Un radier de ce type-là n’est pas fait pour résister à des fortes crues", a-t-il expliqué.

"Le radier, construit en 2007, a subi avec le cyclone Gaël, déjà des dégâts importants, mais depuis nous n’avions rien eu. Ça fait quatre ans que ce radier existait dans cet état-là. Malheureusement, nous subissons coup sur coup deux événements cycloniques qui ont ouvert des brèches de l’ordre de 30 à 50m", a ajouté Jean-Louis Cariou.

Felleng a causé des dégâts comparables à ceux de Dumile. Le directeur d’exploitation et d’entretien de la route a indiqué que le radier sera réparé. "On espère qu’il sera réparé dans des délais équivalents", a-t-il précisé soit sous une douzaine de jours ouvrés. Le montant des travaux devrait être approximativement du même ordre que ce qu'a coûté la réparation de l'ouvrage après le passage de Dumile.

Pour rappel, les automobilistes avaient du prendre leur mal en patience en janvier après qu’une partie du radier avait été emporté par le cyclone Dumile. Il fallait compter, aux heures de pointe, près de deux heures pour rejoindre Saint-Pierre. L'ouvrage avait été remis en service le mardi 15 janvier. Le montant des travaux était de 550 000 euros.

À noter que le radier a été mis en place suite à l'effondrement de l’un des deux ponts de la rivière Saint Étienne en 2007. Le nouveau pont de la rivière Saint-Étienne devrait être livré vers le milieu de cette année.

Toujours à Saint-Louis, le radier du Ouaki a lui aussi été emporté.

www.ipreunion.com

 

   

4 Commentaire(s)

Dawaii, Posté
L entreprise fait ce que le client demande les compétences de celle ci n ont rien a voir la preuve c est la même qui réalise le pont juste à côté .... Votre commentaire est stupide !!!! Regarder plutôt la réactivité de cette dernière à mobiliser du personnel en vacances pour venir rendre la circulation possible en un délai plus que raisonnable ...
Pat, Posté
bjr je pense que l entreprise doie faire marcher sa garanti et plus etre payer en espace de 2 mois il empoche 2 foie 550 000 ingenieur trop bon sur on la recruter ailleur
Dilapidelard Jean, Posté
Je pense que le chef de la Région est un visionnaire et un bon gestionnaire. Il vient de faire reconstruire ce radier pour la bagatelle de 550 000 euros et celui-ci vient d'être emporté ! Combien de temps cette gabegie va-t-elle encore durer ? Tous les radiers de l'île (Rivière Ste Etienne, Ste Suzanne, Chaudron, Hauts de l'Ouest) devraient être remplacés par des ponts. Y pran a nou pou kouyon ou z'enfant batard ?
K, depuis son mobile, Posté
Bon quand est ce qu ils vont s activer a finir le nouveau pont maintenant ? Automobilistes courage !!