Actualités du monde :

Légionnaire mort à Djibouti: prison avec sursis requise contre les supérieurs


Publié / Actualisé
Le ministère public a requis jeudi des peines de quatre à cinq ans de prison avec sursis à l'encontre des anciens supérieurs d'un légionnaire mort d'un "coup de chaleur" lors d'un exercice dans le désert de Djibouti en 2008.
Le ministère public a requis jeudi des peines de quatre à cinq ans de prison avec sursis à l'encontre des anciens supérieurs d'un légionnaire mort d'un "coup de chaleur" lors d'un exercice dans le désert de Djibouti en 2008.

L'avocate générale, Maryvonne Caillibotte, a estimé que l'encadrement était responsable de la mort du légionnaire Matus Talas, pour "l'avoir contraint à poursuivre un effort au prix de sa vie", mais a tenu compte du fait que les accusés avaient reconnu leur responsabilité et ne représentaient aucune menace.


Par Christine BERKOVICIUS - © 2015 AFP
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !