Actualités du monde :

Etats-Unis: Bill Cosby inculpé d'agression sexuelle


Publié / Actualisé
Le célèbre acteur américain Bill Cosby a été inculpé mercredi d'agression sexuelle par la justice américaine, première concrétisation judiciaire des nombreuses accusations dont il fait l'objet depuis plus d'un an et qu'il a toujours contestées.
Le célèbre acteur américain Bill Cosby a été inculpé mercredi d'agression sexuelle par la justice américaine, première concrétisation judiciaire des nombreuses accusations dont il fait l'objet depuis plus d'un an et qu'il a toujours contestées.

Le procureur du comté de Montgomery (Pennsylvanie, est) l'a inculpé d'agression sexuelle ("agression indécente aggravée") sur une ancienne employée de l'université de Temple en 2004, a indiqué le procureur adjoint, Kevin Steele, lors d'une conférence de presse.
Ce chef d'accusation peut valoir à l'acteur de 78 ans, en cas de condamnation, jusqu'à dix ans d'emprisonnement.
L'identité de la victime n'a pas été révélée par le procureur adjoint mais, selon la presse américaine, il s'agirait d'Andrea Constand, ancienne directrice opérationnelle de l'équipe de basket de l'université de Temple de 2001 à 2004.
Visé par de nombreuses accusations d'agressions sexuelles et de viols ces derniers mois, Bill Cosby devait être présenté à un juge en milieu d'après-midi.
L'agression s'est produite au domicile du créateur et vedette de la série "The Cosby Show", à Cheltenham, petite ville de la banlieue de Philadelphie, a précisé Kevin Steele.
Au fil de ses échanges avec l'acteur, la victime présumée en était venue à considérer Bill Cosby comme "un mentor et un ami", a expliqué le procureur adjoint.
Selon les éléments de l'enquête, Bill Cosby lui a fait prendre des pilules qui l'ont immobilisée, avant de l'agresser sexuellement.
C'est la communication à la justice, en juillet 2015, de nouvelles informations concernant ces faits qui est à l'origine de cette inculpation, a indiqué le procureur adjoint.
Il s'agit d'extraits d'un procès-verbal d'audition de Bill Cosby remontant à 2005, dans lequel il reconnaît avoir donné une pilule à Andrea Constand, puis avoir caressé sa poitrine et procédé à des attouchements sexuels.
Dans cette déposition, il affirme néanmoins que la relation était consentie et que la jeune femme n'a jamais manifesté son opposition.
- L'enjeu de la prescription -
Mentionnant des accusations concernant d'autres faits commis dans la même juridiction, Kevin Steele a demandé à toute personne disposant d'informations de les communiquer à la justice.
L'acteur est accusé par une cinquantaine de femmes de les avoir droguées pour abuser d'elles, des faits qui remontent pour certains aux années 1960 et dont beaucoup sont prescrits.
Dans le cas d'Andrea Constand, la prescription était de 12 ans, a indiqué le procureur adjoint, ce qui signifie que les faits étaient encore susceptibles d'être poursuivis.
Une autre femme, Donna Barrett, a récemment affirmé avoir subi des attouchements de Bill Cosby en 2004 également, en marge d'un événement sportif.
L'acteur a également été assigné en octobre par Chloe Goins, une jeune femme l'accusant de l'avoir agressée sexuellement en 2008 au Playboy mansion, célèbre résidence du créateur du magazine de charme éponyme, Hugh Hefner.
A travers ses spectacles et les sujets sociaux abordés dans "The Cosby Show", première série diffusée sur une grande chaîne nationale américaine dont les acteurs principaux étaient tous noirs, Bill Cosby avait acquis le statut de figure morale de la communauté noire.
Une place à part dans le paysage médiatique américain qui lui avait valu l'attribution de nombreux diplômes et titres honorifiques par des établissements scolaires de tout le pays.
Beaucoup lui ont depuis retiré ces titres, comme récemment l'université d'Etat de Californie (CSU), Drexel à Philadelphie ou Bryant dans le Rhode Island.

- © 2015 AFP
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !