Après la démission de Manuel Valls :

La composition du gouvernement Cazeneuve


Publié / Actualisé
Bernard Cazeneuve va connaître son baptême du feu de Premier ministre, ce mercredi 7 décembre 2016, au Conseil des ministres et à l'Assemblée pour la séance de questions d'actualité, au lendemain de sa passation de pouvoirs avec Manuel Valls, qui, lui, lance sa campagne pour la primaire PS dans le Doubs.
Bernard Cazeneuve va connaître son baptême du feu de Premier ministre, ce mercredi 7 décembre 2016, au Conseil des ministres et à l'Assemblée pour la séance de questions d'actualité, au lendemain de sa passation de pouvoirs avec Manuel Valls, qui, lui, lance sa campagne pour la primaire PS dans le Doubs.

Habitué, depuis les attentats, à participer au Conseil de sécurité et de défense en tant que ministre de l'Intérieur, il y assistera mercredi matin en tant que Premier ministre. Suivra le premier Conseil des ministres de son magistère à Matignon qui, jusqu'à l'élection présidentielle, sera le plus court de la Ve République, devant celui d'Edith Cresson (dix mois en 1991-1992). "Il reste quelques mois" et "chaque jour est utile, chaque jour compte", a déclaré M. Cazeneuve mardi lors de la passation des pouvoirs avec Manuel Valls.

Au programme: "protéger, progresser et préparer l'avenir", les termes exacts utilisés par François Hollande pour décrire la "mission" de ce nouveau gouvernement. M. Cazeneuve, qui n'a procédé qu'à trois retouches au sein de l'équipe gouvernementale: Bruno Le Roux le remplace à l'Intérieur, Jean-Marie Le Guen et André Vallini échangent leurs portefeuilles des relations avec le Parlement et du Développement et de la Francophonie.

Bernard Cazeneuve se rendra ensuite à l'Assemblée pour sa première séance de questions au gouvernement dans ses nouvelles fonctions, après avoir été régulièrement acclamé par le groupe socialiste, contre les attaques de la droite, comme ministre de l'Intérieur. Le nouveau Premier ministre devrait également prononcer, peut-être mardi prochain, un discours de politique générale.

Au PS, avec la nomination de Bruno Le Roux place Beauvau, sa succession est ouverte à la tête du groupe à l'Assemblée. Mardi, les noms des députés Guillaume Bachelay et Olivier Faure circulaient parmi les parlementaires.

Pendant ce temps, François Hollande, qui a renoncé à briguer un second mandat, poursuit ses activités de président. Il se rendra notamment jeudi à Marseille et vendredi à bord du porte-avions Charles de Gaulle, engagé au Levant dans la lutte contre l'organisation Etat islamique.

 

François Hollande a nommé 74 ministres au cours de son quinquennat

www.ipreunion.com avec AFP

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Rebattez les cartes comme vous le voulez, une bande d'incapables restera une bande d'incapables. Et avec ça, encore un parasite à la charge des sans dents!