Un militaire a ouvert le feu sur un homme qui tentait de l'agresser :

Louvre: une attaque "visiblement (...) à caractère terroriste" pour B. Cazeneuve


Publié / Actualisé
Un militaire de l'opération Sentinelle a été agressé, vendredi 3 février, dans l'enceinte du Carrousel du Louvre, le centre commercial souterrain qui se trouve à proximité de l'entrée du musée. Le militaire aurait ouvert le feu pour riposter, blessant son assaillant au ventre. L'homme, vivant, a été pris en charge par les pompiers. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a parlé d'une attaque "visiblement (...) à caractère terroriste".
Un militaire de l'opération Sentinelle a été agressé, vendredi 3 février, dans l'enceinte du Carrousel du Louvre, le centre commercial souterrain qui se trouve à proximité de l'entrée du musée. Le militaire aurait ouvert le feu pour riposter, blessant son assaillant au ventre. L'homme, vivant, a été pris en charge par les pompiers. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a parlé d'une attaque "visiblement (...) à caractère terroriste".

Le ministère de l'Intérieur a d'abord évoqué sur Twitter un "événement grave de sécurité publique", aux alentours de 13h20 (heure de La Réunion) 

 

Un homme "armé d'une machette"

Selon Michel Cadot, préfet de police de Paris, qui précise les premiers éléments, toujours via Twitter,  il s'agirait d'"un attaquant armé d'une machette", qui "s'est précipité vers les militaires et policiers en sécurisation au Carrousel du Louvre. L'attaquant a proféré des menaces, un militaire a ouvert le feu pour se défendre face à l'agression. Un des militaires a été blessé au cuir chevelu. Le militaire a tiré 5 balles blessant sérieusement l'attaquant au ventre. L'attaquant est vivant et a été pris en charge par les pompiers de Paris. Après vérification du contenu des deux sacs à dos de l'attaquant, aucun explosif", n'a été retrouvé.

Un "périmètre d'exclusion qui entoure l'ensemble des jardins du Carrousel et du Musée du Louvre", a été mis en place. Par ailleurs, les 250 personnes qui étaient dans le musée ont été maintenues à distance dans des parties du Louvre sécurisées. Elles vont être évacuées par petits groupes après les vérifications nécessaires", précise le ministère de l'intérieur.

Le porte-parole du ministère de l'intérieur, Pierre-Henry Brandet, a salué "la réaction d'un grand sang froid et d'un grand professionnalisme des policiers et des militaires" et  "la réactivité des personnels du Musée du Louvre qui ont mis à l'abri les visiteurs".

 

ch/www.ipreunion.com avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !