France :

Affaire Théo : Le Roux saisit l'IGPN après de nouvelles accusations


Publié / Actualisé
Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a saisi mardi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) après de nouvelles accusations de violences visant un des policiers mis en examen pour l'interpellation brutale de Théo le 2 février à Aulnay-sous-Bois, a annoncé l'Intérieur.
Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a saisi mardi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) après de nouvelles accusations de violences visant un des policiers mis en examen pour l'interpellation brutale de Théo le 2 février à Aulnay-sous-Bois, a annoncé l'Intérieur.

Dans un témoignage au Nouvel Observateur, Mohamed K., un ami de Théo, raconte avoir été passé à tabac une semaine avant ce dernier par des policiers dont l'un a participé au viol présumé de Theo lors de son interpellation.

"Ce sont des accusations graves portées sur le même fonctionnaire, qui méritent que l'on fasse évidemment toute la lumière. Immédiatement informé, le ministre a saisi l'IGPN", a déclaré à l'AFP, le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !