Présidentielle :

Valls annonce qu'il votera pour Macron dès le premier tour


Publié / Actualisé
Manuel Valls a confirmé sa préférence pour Emmanuel Macron, ce mercredi 29 mars sur BFMTV. "Ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable", a déclaré l'ancien premier ministre, qui fait ainsi le choix de ne pas soutenir Benoît Hamon, le candidat désigné par la primaire du parti socialiste.
Manuel Valls a confirmé sa préférence pour Emmanuel Macron, ce mercredi 29 mars sur BFMTV. "Ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable", a déclaré l'ancien premier ministre, qui fait ainsi le choix de ne pas soutenir Benoît Hamon, le candidat désigné par la primaire du parti socialiste.

 

 

Avant cette prise de position, la Haute Autorité des primaires citoyennes avait déjà dénoncé, dans un communiqué mercredi 23 mars, le "comportement" de Manuel Valls, qui, en ne parrainant pas Benoît Hamon et en critiquant son programme, "contrevient gravement au principe de loyauté et à l'esprit même des primaires". 

La HAPC rappellait ainsi que, "comme tous les autres candidats, Manuel Valls a signé de sa main la Charte éthique de la primaire qui précisait ceci: +Je m'engage à soutenir publiquement le(la) candidate qui sera désigné-e à l'issue des primaires citoyennes et à m'engager dans sa campagne+".

En réaction, l'ancien premier ministre a estimé que "l'intérêt supérieur de la France va au-delà des règles d'une primaire", réaffirmant qu'il est malgré tout "un homme de gauche" et "un socialiste".
 

 

Emmanuel Macron remercie Manuel Valls pour son soutien

Emmanuel Macron, en direct sur Europe 1, a réagi aux déclarations de Manuel Valls. Il l'a remercié pour son soutien à la présidentielle, mais le leader d'En marche a déclaré qu'il ne gouvernerait pas avec Manuel Valls.

 

Dans le camp Hamon, on dénonce un "sabotage"

Certains soutiens de Benoît Hamon ont également réagi, à l'instat de Patrick Menucci, député des Bouches-du-Rhône, qui a lancé un cinglant "Manuel Valls, tu nous fais honte". Le directeur de campagne de Benoît Hamon, Mathieu Hanotin a lui dénoncé une "tentative de sabotage", sur BFMTV

 

 

Pour Arnaud Montebourd, autre candidat malheureux de la primaire, Manuel Valls est "un homme sans honneur".

 

Benoît Hamon, qui était l'invité de Télématin sur France 2, a réagi à cette annonce : "Je savais en gagnant la primaire avec un projet qui refuse les solutions qui échouent que ceux qui ont échoué ne m'aideraient pas".

Il tient une conférence de presse, qui a débuté peu avant 16 heures (heure de La Réunion).

 

 

 

ch/www.ipreunion.com avec . AFP

   

2 Commentaire(s)

ARAFAT, Posté
BON DEBARAS...........................
Jose, Posté
Mr 49.3 qui étale encore sa façon de pratiquer la démocratie !