Football :

Ligue 1: Falcao montre la voie et Monaco se détache en tête


Publié / Actualisé
Grâce à son buteur Falcao, Monaco a battu Dijon (2-1) à l'arrachée samedi soir lors de la 33e journée de Ligue 1 pour reprendre trois points d'avance sur son principal concurrent dans la course au titre, le Paris SG.
Grâce à son buteur Falcao, Monaco a battu Dijon (2-1) à l'arrachée samedi soir lors de la 33e journée de Ligue 1 pour reprendre trois points d'avance sur son principal concurrent dans la course au titre, le Paris SG.

Les hommes de Leonardo Jardim auraient peut-être espéré match plus tranquille à quatre jours du quart de finale retour de Ligue des champions contre Dortmund. Longtemps malmenés, ils ont dû leur salut à leur attaquant colombien, auteur de deux coups francs exceptionnels qui ont remis son équipe sur le droit chemin, celui de la victoire et du titre. L'ASM possède trois points d'avance sur le PSG, vainqueur vendredi à Angers (2-0), et quatre sur le 3e Nice (un match en plus), qui a battu plus tôt dans la journée Nancy (3-1).

Les Bourguignons, eux, auraient pu espérer rapporter un point. Mais ils rentrent fanny, toujours scotchés à la 19e place, à deux points du barragiste Lorient, à cinq journées de la fin. Par rapport à mercredi à Dortmund (victoire 3-2), Leonardo Jardim a effectué quatre changements, avec les retours de Mendy, Dirar, Bakayoko et Germain. Et pourtant, les organismes monégasques semblaient bien fatigués en première période. Cet effet semblait d'autant plus prégnant que l'équipe de Dijon, positionné en 4-1-4-1, effectuait un bon début de match.

Monaco, meilleur sur le plan technique, réagissait. Mais le plat du pied gauche de Silva, suite à un très bon centre en retrait de Dirar, était contré (16). Dans la foulée, en voulant se jeter sur un centre de Glik, Mbappé détournait la tête de son coéquipier Touré (17). C'était ensuite à Mbappé de réaliser un très bon contrôle orienté suivi d'une frappe que Reynet captait sans souci (21).

Dominateur, Monaco n'était toutefois pas assez tranchant. A l'image de la remise de Germain dans l'axe au lieu d'effectuer une volée suite à une belle passe en louche de Bakayoko (27). Mais le dernier quart d'heure était bien plus compliqué pour les hommes de Jardim. D'abord, Diony en puissance faisait reculer Glik avant de frapper sur la barre transversale de Subasic (33). Puis une tentative de Balmont était détournée en corner par Jemerson (34). Enfin, Subasic se jetait sur un centre fort de Sammaritano dévié par Bakayoko (35).

- Falcao en sauveur -

Monaco, en souffrance, allait craquer avant la pause. Sur un coup-franc de Sammaritano, Tavares était le meilleur dans les airs. Subasic ne pouvait que repousser dans les pieds du capitaine et ex-Niçois Varrault (0-1, 42). A la pause, Jardim réagissait. Il faisait entrer Lemar au milieu et postait Dirar latéral droit. Rapidement Germain, de la tête, se créait une occasion. Mais Reynet était parfait (49).

A l'heure de jeu, Jardim jouait déjà son va-tout. Falcao remplaçait Bakayoko afin de disputer la dernière demi-heure avec une équipe ultra-offensive. Monaco poussait comme jamais. Après un 14e corner (le 5e en 2e période), Mbappé obtenait un coup franc pour une faute de Lees-Melou. Falcao frappait sur la transversale. Le ballon était freiné par Reynet et Dirar égalisait (1-1, 69).

Monaco ne pouvait se contenter du nul et attaquait encore. Glik pensait même donner l'avantage aux siens. Mais son but était refusé car Falcao, hors-jeu, gênait Reynet (74).
Peu importait pour le Colombien. Il lui restait assez de temps pour donner la victoire à son équipe. Sur un nouveau coup franc, il choisissait la lucarne droite. Et marquait (2-1, 81). C'est pour cela qu'il avait signé en Principauté. Il justifie ainsi son rang de star.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !