MENU

C'est l'un de ses derniers discours de président :

Hollande demande aux habitants de Clichy-sous-Bois d'être "fiers"


Posté par
Douze ans après l'embrasement des banlieues déclenché par la mort de deux adolescents à Clichy-sous-Bois, le président de la République François Hollande a dévoilé mercredi une fresque monumentale de l'artiste JR, intimant aux habitants qui l'ont accueilli avec chaleur: "Soyez fiers!".
Douze ans après l'embrasement des banlieues déclenché par la mort de deux adolescents à Clichy-sous-Bois, le président de la République François Hollande a dévoilé mercredi une fresque monumentale de l'artiste JR, intimant aux habitants qui l'ont accueilli avec chaleur: "Soyez fiers!".

Connu dans le monde entier pour ses séries de portraits géants en noir et blanc, la star française du street art a réalisé un collage de 750 visages d'habitants de Montfermeil et Clichy-sous-Bois, où il a commencé sa carrière il y a plus de 15 ans. Inspirée d'une ?uvre du peintre mexicain Diego Rivera, cette fresque de 150 m2, réalisée avec les habitants, avait auparavant été exposée au Palais de Tokyo, à Paris.

Devant plusieurs centaines de personnes, le chef de l'Etat a dévoilé l'immense collage, installé au c?ur de la cité des Bosquets, en pleine transformation. "Il y a douze ans, ici aux Bosquets comme à Clichy, il y avait des émeutes, il y avait de la violence, il y avait de la rage", a-t-il rappelé. "Que le président de la République vienne vous dire +Soyez fiers+, c'est que les choses ont changé", a-t-il poursuivi.

"Il a encore beaucoup de difficultés, beaucoup de souffrances (...) beaucoup de discriminations, des libertés qui ne sont pas complètement exercées" mais "l'espérance est parmi nous", "nous allons y arriver", a-t-il ajouté.

Emu, JR a rappelé qu'il avait commencé dans cette ville en 2004, collant de grandes affiches "par effraction" avec son complice le réalisateur Hadj Y, également originaire du quartier, sur des immeubles qui ont depuis été détruits. "Le quartier a changé mais il y a encore beaucoup de choses à faire", a-t-il insisté. En 2015, il avait déjà présenté au festival Tribeca de New York un ballet filmé dans la ville épicentre des émeutes, en collaboration avec le chanteur américain Pharrell Williams.

Ces violences urbaines avaient été déclenchées par la mort de deux adolescents, électrocutés le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois après s'être enfuis à la vue de policiers et avoir tenté de trouver refuge dans l'enceinte d'un transformateur électrique. Ces émeutes, les plus graves dans l'histoire des banlieues de ce pays, avaient obligé le gouvernement de l'époque à décréter l'état d'urgence.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !