Making-of de Delil Souleiman (AFP) :

Syrie - Un miroir de la réalité


Publié / Actualisé
Delil Souleiman est photographe indépendant. Il est basé à Kameshli, dans le nord-est de la Syrie et travaille régulièrement pour l'Agence France Presse (AFP). Pour son making-of il a cjoisi e rendre hommage à ces enfants miroir des horreurs d'une guerre qu'ils vivent au quotidien. Il raconte....
Delil Souleiman est photographe indépendant. Il est basé à Kameshli, dans le nord-est de la Syrie et travaille régulièrement pour l'Agence France Presse (AFP). Pour son making-of il a cjoisi e rendre hommage à ces enfants miroir des horreurs d'une guerre qu'ils vivent au quotidien. Il raconte....

Quand je rentre d’une couverture du front en Syrie, je me rends d’abord chez ma sœur, pour jouer avec mon neveu Jan, un an. C’est un réconfort, si j’ai vu trop d’horreurs avant. Quelquefois, en le regardant, riant et jouant, bien nourri et en bonne santé, ce sont les images d’autres enfants qui me viennent à l’esprit. Des enfants aux pieds nus, couverts de poussière, le visage triste, se protégeant le visage d’une tempête de sable avec leurs mains.

Ça me fait mal.Les enfants sont un miroir de la réalité, qu’elle soit heureuse ou triste. Ils la reflètent sans artifices, sans triche. C’est plus fort qu’eux, sans doute, mais ils sont spontanés, vrais. C’est sans doute ce qui rend leurs photos plus fortes, quel que soit le thème ou l’endroit. C’est particulièrement vrai pour la guerre, parce qu’ils n’en portent aucune responsabilité tout en en étant les premières victimes. Ils sont l’illustration la plus vraie des horreurs de la guerre.

Lire la suite ici

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !