Il avait été rétabli comme président d'honneur du parti :

Jean-Marie Le Pen se voit refuser l'accès au siège du FN


Publié / Actualisé
Jean-Marie Le Pen, exclu du FN en août 2015 mais rétabli comme président d'honneur du parti à l'automne dernier par décision de justice, s'est vu mardi matin refuser l'accès au siège du parti à Nanterre, où se déroule une réunion du bureau politique frontiste, a constaté une journaliste de l'AFP.
Jean-Marie Le Pen, exclu du FN en août 2015 mais rétabli comme président d'honneur du parti à l'automne dernier par décision de justice, s'est vu mardi matin refuser l'accès au siège du parti à Nanterre, où se déroule une réunion du bureau politique frontiste, a constaté une journaliste de l'AFP.

La grille du "Carré", le siège du parti d'extrême droite, était bloquée par des chaînes pour empêcher l'accès au cofondateur du Front national en 1972. Les dirigeants du parti avaient prévenu ces derniers jours M. Le Pen qu'ils ne le laisseraient pas rentrer alors même qu'il en a légalement le droit.

Par Anne CHAON - © 2017 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !