MENU

Ils évoqueront "tous les sujets" :

Emmanuel Macron se "réjouit" de voir Donald Trump le 14 juillet


Posté par
Emmanuel Macron se réjouit de voir son homologue américain Donald Trump le 14 juillet à Paris, pour évoquer "tous les sujets, y compris les désaccords", a expliqué mardi le président de la République, à Lausanne où il a défendu la candidature de Paris pour les JO-2024.
Emmanuel Macron se réjouit de voir son homologue américain Donald Trump le 14 juillet à Paris, pour évoquer "tous les sujets, y compris les désaccords", a expliqué mardi le président de la République, à Lausanne où il a défendu la candidature de Paris pour les JO-2024.

"Je verrai dans quelques jours à Paris, et je m'en réjouis, le président Trump. Et nous évoquerons tous les sujets que nous partageons, y compris les désaccords", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse sur les bords du Lac Léman.

"Il y a beaucoup de sujets sur lesquels nous travaillons ensemble, la lutte contre le terrorisme, la crise en Syrie et en Libye, et beaucoup d'autres sujets d'intérêts communs", a précisé le président français.
Donald Trump, qui a retiré le 1er juin les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, sera l'invité du président français, pour célébrer "une autre date importante, qui est l'entrée en guerre des Etats-Unis à nos côtés pour sauver la liberté", a ajouté M. Macron.

Les deux présidents assisteront depuis la Place de la Concorde au traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées, avec un détachement de 145 militaires américains qui descendra l'avenue. La dernière présence d'un président américain au défilé remonte à 1989, pour le bicentenaire de la Révolution française. George Bush père y avait alors assisté, tout comme le chancelier allemand Helmut Kohl et la Première ministre britannique Margaret Thatcher, à l'invitation de François Mitterrand.

Emmanuel Macron était présent mardi à Lausanne pour présenter avec la délégation française le dossier de candidature de Paris pour l'organisation des JO en 2024, devant la petite centaine de membres du Comité international olympique (CIO). La capitale française est en concurrence avec Los Angeles. Donald Trump, qui contrairement à Emmanuel Macron n'a pas fait le déplacement en Suisse, a néanmoins publié un tweet quelques minutes après les présentations: "(Nous) travaillons dur pour obtenir les jeux Olympiques pour les Etats-Unis (L.A.). A suivre!".

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !