Tennis :

US Open - Federer dans le brouillard face à Tiafoe


Publié / Actualisé
Le grand favori Roger Federer a souffert pour franchir le 1er tour de l'US Open face au grand espoir américain Frances Tiafoe mardi lors d'une 2e journée dont le programme a été chamboulé par de fortes précipitations.
Le grand favori Roger Federer a souffert pour franchir le 1er tour de l'US Open face au grand espoir américain Frances Tiafoe mardi lors d'une 2e journée dont le programme a été chamboulé par de fortes précipitations.

Pour son retour à Flushing Meadows, après avoir manqué l'édition 2016 sur blessure, Federer a découvert le Arthur Ashe Stadium en configuration toit fermé, inauguré l'été dernier.
L'ancien N.1 mondial a vécu une autre première, beaucoup moins agréable celle-là: pour la première fois, en 17 participations à l'US Open, il a dû batailler pendant cinq sets (4-6, 6-2, 6-1, 1-6, 6-4) pour atteindre le 2e tour.
Le maestro suisse a eu du mal face au culot et à la puissance de Tiafoe qui a empoché la première manche en 36 minutes, aidé il est vrai par les 18 fautes directes d'un Federer bien fébrile.
Federer a retrouvé ses repères et semblait avoir pris définitivement l'ascendant en remportant relativement facilement les 2e et 3e manches, mais il est retombé dans ses travers dans un 4e set à sens unique.
Tiafoe, vainqueur il y a deux semaines à Cincinnati de l'Allemand Alexander Zverev (N.6), a alors laissé passer sa chance et vu Federer s'envoler à 4-2, puis 5-3. Le Suisse a connu une énième frayeur en gaspillant deux balles de match, avant que son adversaire ne lui offre la victoire sur une grossière faute directe.


- 'Un vrai combat' -


"C'était plus qu'un test, c'était un vrai combat", a admis le Suisse qui n'a plus été sacré à New York depuis 2008 et qui peut s'emparer en cas de titre de la place de N.1 mondial.
Mais l'analyse de son match restait positive: "Je suis content de mon match, j'ai débuté trop doucement, j'étais un peu inquiet à cause de mon dos", a-t-il expliqué alors qu'il avait déclaré forfait en dernière minute pour le Masters 1000 de Cincinnati pour ménager son dos.
Au prochain tour, il sera opposé au Slovène Blaz Kavcic (N.88) ou au Russe Mikhail Youzhny (N.101), mais avec la possibilité de rencontrer l'Australien Nick Kyrgios (N.17) en 8e de finale, Federer devra vite hausser son niveau de jeu.
Nadal a lui eu besoin d'un set pour prendre la mesure du Serbe Dusan Lajovic qui l'a rapidement breaké pour mener 3-1, puis 5-3.
Mais le N.1 mondial a resserré son jeu et Lajovic, 85e au classement ATP, a rapidement faibli pour s'incliner en trois sets 7-6 (8/6), 6-2, 6-2.
"Le début du match a été difficile, car il jouait bien, sans faire d'erreur, c'est lui qui dictait le rythme" a analysé l'Espagnol.
"Je suis content de ce que j'ai fait dans les deux sets suivants, mais il faudra que je joue mieux, un 1er tour de Grand Chelem est toujours difficile", a-t-il rappelé.
Seulement deux matches du tableau masculin ont pu être bouclés.


- Kerber en panne de confiance -


Les autres rencontres programmées sur les courts extérieurs ont été reportés à mercredi avec pas moins de 86 matches au calendrier d'une journée qui verra le retour du soleil et des températures quasi estivales.
Parmi les autres rencontres disputées sur le Arthur Ashe Stadium, l'inattendue affiche de la journée a opposé la tenante du titre Angelique Kerber à la Japonaise Naomi Osaka.
A l'image de sa saison très décevante, Kerber n'a pas fait illusion: celle qui était encore N.1 mondiale en juillet a sombré en deux sets (6-3, 6-1) et 65 minutes face à Osaka, 45e mondiale à 19 ans.
"Ce n'était pas du tout ma journée et Naomi a vraiment très bien joué", a résumé l'Allemande qui est devenue la deuxième championne sortante à mordre la poussière dès le 1er tour de l'édition suivante, après la Russe Svetlana Kuznetsova.
Pour expliquer sa pâle saison 2017, l'Allemande d'origine polonaise invoque quelques pépins physiques (épaules), mais surtout un manque de confiance.
"En raison de mes résultats, j'ai beaucoup moins joué que l'an dernier, or j'ai besoin de jouer beaucoup pour être en confiance", a-t-elle diagnostiqué.
Elle est la troisième joueuse du top 10 à mordre la poussière dès le 1er tour après la N.2 mondiale Simona Halep et la Britannique Johanna Konta (N.7).
Plus tôt, la N.1 mondiale Karolina Pliskova avait dominé sans mal la Polonaise Magda Linette, 72e mondiale, en deux sets (6-2, 6-1).

Par Wafaa ESSALHI - © 2017 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !